Chaos au Stade de France : après le fiasco, le temps des explications... et des enquêtes

Fiasco du Stade de France : les supporters de Liverpool et du Real accablent Gérald Darmanin au Sénat

Aurélie Sarrot
Publié le 22 juin 2022 à 17h58
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Plusieurs porte-paroles de supporters de Liverpool FC et du Real Madrid ont été entendus ce mardi au Sénat.
Après le chaos du 28 mai au Stade de France, ils réclament des comptes au ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qu'ils ont appelé à démissionner.

Ils sont tous les trois supporters de longue date et n'avaient jamais vu cela de toute leur vie. Ce mardi 21 juin, Ted Morris, président de l'association des supporters de Liverpool handicapés, Joe Blott, représentant des fans de Liverpool Spirit of Shankly, et Emilio Dumas, Franco-espagnol, supporter du Real Madrid depuis trente ans, ont été entendus au Sénat. Ils sont revenus de concert sur les incidents survenus le samedi 28 mai à l'occasion de la finale de la Ligue des Champions opposant Liverpool au Real Madrid. 

Au gré de leurs témoignages, les trois hommes ont demandé des comptes au ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, certains exigeant même sa "démission". 

Grâce aux actions des supporters de Liverpool, une catastrophe majeure a pu être évitée.

Ted Morris, président de l'association des supporters de Liverpool handicapés

Ted Morris, président de l'association des supporters de Liverpool handicapés, était présent le 28 mai à Paris avec sa femme : "Je suis aujourd'hui ici pour représenter la voix des supporters en situation de handicap après avoir lu autant de mensonges sur ces événements de la part des gens au pouvoir", dit-il en préambule. 

Arrivé à La Plaine vers 15 heures, il explique avoir été "surpris" de ne voir aucun policier près de la gare. Vers 18 heures, il s'approche du Stade. "A la zone de contrôle, la scène était déjà chaotique avec des stadiers peu expérimentés. De nombreux supporters faisaient déjà la queue et en même temps, des locaux essayaient de pénétrer dans le stade frauduleusement. C'était quelque chose de très inquiétant pour nous". 

Quelques secondes plus tard, l'Anglais et son épouse constatent que "des billets sont arrachés des mains des supporters" et que des personnes sont "victimes de pickpockets". Arrivés à la porte C, avec un accès pour les personnes handicapées, des personnes en fauteuil font déjà la queue "depuis une heure" : "Un supporter s'est fait renverser au sol. Un stadier est tombé sur un autre utilisateur de fauteuil roulant, provoquant un malaise", détaille Ted Morris. "Ensuite, c'était très perturbant. J'ai commencé à recevoir des messages me disant que des personnes en situation de handicap, enfants, adultes, en fauteuil roulant ou malvoyants, étaient victimes des gaz lacrymogènes, qu'elles étaient pour certaines écrasées à l'extérieur des tourniquets", ajoute-t-il. "Tous étaient paniqués, terrifiés. La situation devenait critique et certains craignaient même pour leur vie. Et c'est grâce aux actions des supporters de Liverpool qu'une catastrophe majeure a pu être évitée.".

9000 témoignages

L'intervenant livre alors aux sénateurs un certain nombre de témoignages qui lui ont été rapportés. Dont celui de "H". Cet adolescent de 14 ans, souffre du syndrome de Williams. "Il était très heureux d'être au stade avec son père, mais a reçu des gaz lacrymogènes avec lui, il a eu une sensation de brûlure dans la gorge. Il a eu peur et supposé que tout ça avait rapport avec ce qu'il se passait en Russie", insiste-t-il.

En tout, le président de l'association des supporters de Liverpool handicapés assure avoir reçu "9000 témoignages" : "Aucun supporter ni du Real ni de Liverpool n'est responsable de ce qu'il s'est passé ce soir-là  (…) Il faut que les autorités acceptent la responsabilité qui est la leur sans quoi je pense que les Jeux -Olympiques ne peuvent pas se dérouler à Paris", dit-il. Avant de conclure :"Le ministre de l'Intérieur a humilié les habitants de Paris. Il est la honte du gouvernement. (…) Il a menti (…) Je vous demande, Monsieur Darmanin, de retirer vos accusations sans fondement. Et si vous avez la décence de le faire, j'espère aussi que vous aurez la décence de démissionner." 

Nous n'avons pas eu d'incident avec les supporters de Liverpool

Emilio Dumas, supporter du Real Madrid

Emilio Dumas, Franco-Espagnol, supporter  du Real Madrid depuis 30 ans, soutient ses homologues. Lui qui en était ce 28 mai à sa  9e finale de Ligue des Champions, n'avait "jamais vécu aucun incident". Lui aussi dénonce le manque de sécurité, l'absence de policiers à son arrivée au Stade, le vol de portefeuilles de ses amis ainsi que leurs portables dans lesquels se trouvaient notamment leur billet électronique pour le Stade de France. 

"Il faut dire clair et fort que nous n'avons pas eu d'incident avec les supporters de Liverpool. Leur comportement a été très pacifique et très correct", insiste ce supporter du Real. "Je n'ai vraiment pas compris les paroles des autorités françaises, en particulier celles du ministre de l'Intérieur et des responsables de sécurité", poursuit-il. 

Selon Joe Blott, un autre supporter, représentant le Liverpool Spirit of Shankly, qui compte 250.000 followers sur les réseaux, "le ministre de l'Intérieur et la police se cachent derrière des préjugés qui sont blessants et faux pour cacher leur propre échec".


Aurélie Sarrot

Tout
TF1 Info