Après avoir présenté le dispositif de sécurité pour les rencontres Croatie-Maroc et Argentine-France, Gérald Darmanin s'est adressé à ses préfets.
Dans un télégramme, le ministre de l'Intérieur les appelle à éventuellement "renforcer" leur dispositif de sécurité.

À quelques heures de la petite finale de la Coupe du monde, opposant la Croatie au Maroc, samedi 17 décembre, et de la grande finale entre l’Argentine et la France, dimanche, la précaution est de mise du côté des préfets et du ministère de l'Intérieur.

Ce vendredi, Gérald Darmanin a transmis aux préfets un télégramme, que s’est procuré l’AFP, sur les précautions à avoir quant au dispositif de sécurité mis en place à travers la France. Il les appelle notamment à "veiller à renforcer" le dispositif. 

"Un très haut niveau d'engagement"

Le ministre de l'Intérieur insiste notamment sur un point : la dispersion des fauteurs de troubles dans les rassemblements festifs, uniquement en cas de troubles à l’ordre public.

Il rappelle le dispositif présenté ce vendredi matin, à la préfecture de police de Paris : 12.840 forces de l'ordre samedi sur tout le territoire dont 2450 à Paris, et 14.000 dimanche dont 2750 à Paris. "Pour chacun de ces deux événements, environ 55 forces mobiles sont mises à votre disposition, ce qui correspond à un très haut niveau d'engagement", écrit-il aux préfets.

Enfin, Gérald Darmanin appelle également à la plus grande vigilance et à "la bonne mise en place des dispositifs de sécurité mis en œuvre à l'égard des individus ou groupuscules d'ultradroite", afin d’éviter des scènes similaires à celles observées dans certaines villes à l’issue de la demi-finale France-Maroc.


Dylan Veerasamy avec AFP

Tout
TF1 Info