Finistère : quatre blessés lors de la levée d’un menhir dans la commune de Carhaix

Julien Moreau avec AFP
Publié le 4 juillet 2022 à 7h00
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

L’association StoneBreizh a pour ambition de créer un édifice mégalithique comparable à Stonehenge
Deux cents volontaires étaient présents à Carhaix pour installer le premier menhir de l’édifice
Quatre personnes ont été blessées après la rupture d’un câble.

Un cercle de 36 menhirs mesurant 43 mètres de diamètres devait commencer à être installé, ce dimanche 3 juillet, à Carhaix (Finistère), mais les festivités ont dû être interrompues à cause d’un incident. Quatre personnes ont été blessées lors de la levée du premier menhir de 8,30 mètres de haut et de 30 tonnes, après la rupture d'un câble, ont déclaré les pompiers du Finistère à l’AFP.

"Un des câbles qui tenait le menhir devant être relevé a lâché, blessant légèrement quatre personnes. Ces dernières ont été transportées à l'hôpital de Carhaix", ont indiqué à l'AFP les sapeurs-pompiers du Finistère. 200 volontaires avaient fait le déplacement pour aider l’association StoneBreizh à monter la première "pierre" de ce projet.

Un site similaire à Stonehenge

L’association a pour but de construire un parc touristique de 25 hectares "StoneBreizh", qui aurait pour objectif de recréer un Stonehenge breton, un cercle mégalithique dans le Centre-Bretagne. Stonehenge, situé au sud de l’Angleterre, a été visité depuis des dizaines d'années par plusieurs millions de visiteurs et la reproduction d’un tel site en Bretagne pourrait devenir, à l’avenir, un élément phare du tourisme breton. 

Selon le site internet de StoneBreizh, l’ambition serait d'ériger un cercle de 43 mètres de diamètre jalonné de 36 monolithes en granit de 5 à 6 mètres de haut, couronnés par des linteaux, afin de créer un lieu "de fête" et de "transmission de la mémoire de la Bretagne" pour "résister à l’effacement des cultures".

Lire aussi

Ce cercle sera entouré d’un second cercle de stèles de schiste, "symbole de l’éclat et de la fierté retrouvée de la Bretagne" qui évoqueront "les dates clés de l’histoire bretonne et les acteurs majeurs de ces événements". Pour que ce genre d’incident ne se reproduise pas à l’avenir, les organisateurs ont annoncé que la levée de la première pierre se ferait de manière confidentielle à l’aide d’une grue de 60 tonnes, selon les informations de France 3 Bretagne.


Julien Moreau avec AFP

Tout
TF1 Info