César Mavacala, considéré comme le "conseiller" d'Aminata Diallo, a été mis en examen, mercredi 22 mars, pour "extorsion en bande organisée".
Ce proche de l'ex-milieu du PSG aurait manœuvré auprès du club parisien pour placer ses joueuses au détriment d'autres footballeuses.
Cette affaire est "totalement distincte", selon la justice, de l'agression de Kheira Hamraoui, survenue le 4 novembre 2021, dans les Yvelines.

C'est un volet parallèle de l'affaire Kheira Hamraoui. César Mavacala, compagnon de l'attaquante du PSG et de l'équipe de France Kadidiatou Diani et considéré comme le "conseiller" d'Aminata Diallo, a été mis en examen, mercredi 22 mars, pour "extorsion en bande organisée" aux dépens du club parisien, comme révélé par RTL et confirmé par le parquet de Versailles. 

Il est soupçonné d'avoir, la saison dernière, mis la pression sur le club de la capitale pour obtenir la signature ou la prolongation de ses joueuses, Marie-Antoinette Katoto en tête, à condition que Kheira Hamraoui s'en aille à la fin de la saison 2021-2022. Il aurait, "en utilisant la contrainte, cherché à obtenir la prolongation de contrats au bénéfice de certaines joueuses", a confirmé la procureure de la République, Maryvonne Caillibote. Afin d'accroître son emprise sur la section féminine, il aurait aussi cherché, "toujours par la contrainte, à obtenir des départs de joueuses et de dirigeant sportifs du PSG", a-t-elle poursuivi.

Dans ce dossier, "totalement distinct" de l'agression de Kheira Hamraoui, selon la procureure, dans laquelle une proche de César Mavacala, Aminata Diallo, a été mise en examen, le conseiller sportif a été laissé libre, sous contrôle judiciaire, avec versement d'une caution de 15.000 euros. Il a interdiction de paraître dans "divers lieux en rapport avec le PSG", dont le siège du club et le lieu d'entraînement de sa section féminine, à Bougival, dans les Yvelines, de contacter Aminata Diallo ou Kheira Hamraoui. 

Il est aussi interdit d'exercer "une profession de type agent sportif ou conseiller sportif". Contacté par RTL, Me Jonas Haddad, l'avocat de César Mavacala, a contesté toute implication de son client dans les faits qui lui sont reprochés.


Y.R. avec AFP

Tout
TF1 Info