Français incarcéré au Maroc : le père de Sébastien Raoult en appelle à Emmanuel Macron

I.N
Publié le 6 août 2022 à 9h54
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Plus de deux mois après l'arrestation de Sébastien Raoult au Maroc, son père en appelle désormais à Emmanuel Macron.
Il réclame que son fils, menacé d'extradition aux États-Unis pour des soupçons de cybercriminalité, soit jugé en France.

Après la Première ministre et le ministre de la Justice, Paul Raoult en appelle désormais au président de la République. Depuis plus de deux mois, son fils de 21 ans, Sébastien, est incarcéré au Maroc à la demande des autorités américaines. Il est suspecté de cybercriminalité envers plusieurs entreprises, notamment outre-Atlantique, et y risque jusqu'à 116 ans de prison en cas d'extradition. Pour l'éviter, son père, Paul, souhaite qu'il soit jugé en France. En ce sens, il a récemment appelé le gouvernement à intervenir.

Mais le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, lui a adressé une fin de non-recevoir. "Il s'agit, pour le moment, de la justice marocaine qui a été sollicitée par la justice américaine, et nous n'avons pas la possibilité, à ce stade, d'intervenir", a expliqué mercredi 3 août le ministre de la Justice. Dans une lettre ouverte publiée vendredi, Paul Raoult interpelle dorénavant Emmanuel Macron.

"Le risque de froisser une puissance étrangère ne doit pas prévaloir sur la décision d'un juge"

"Je vous demande officiellement de veiller à ce qu'aucune autorité judiciaire, ministérielle ou étrangère, ne vienne entraver le travail des procureurs ni ne cherche à les influencer dans leurs décisions", écrit notamment le père de Sébastien Raoult au chef de l'État. "La diplomatie, les relations internationales ou le risque de froisser une puissance étrangère ne doit pas prévaloir sur la décision d'un juge."

Lire aussi

Il affirme également qu'une "enquête a été diligentée en France sous commission rogatoire d'un juge français, dans le cadre d'une demande américaine d'entraide internationale", se disant "inquiet sur le fait que les États-Unis puissent s'ingérer sur une enquête française".


I.N

Tout
TF1 Info