Trois personnes sont mortes par balle et trois ont été blessées, dont une grièvement, ce vendredi matin dans le Xe arrondissement de Paris.
Un homme âgé de 69 ans a été interpellé et placé en garde à vue.
Encore sous le choc, des témoins de la scène racontent.

Panique ce vendredi 23 décembre en fin de matinée en plein cœur du Xe arrondissement de Paris. Aux alentours de 11 heures, rue d'Enghien, un homme a ouvert le feu, tuant au moins trois personnes, et faisant plusieurs blessés. Laurent était non loin des lieux du drame. Il est encore sous le choc quand il raconte ce à quoi il a assisté. "J'ai entendu plein de coups de feu. J'ai vu une douille par terre. Puis j'ai vu plusieurs blessés. Les policiers m'ont dit qu'il y en avait six. Il y avait un monsieur sur le côté, le torse en sang, je pense qu'il ne s'en est pas sorti malheureusement", confie-t-il à TF1info. 

"Sept à huit coups de feu dans la rue, c'est la panique totale, on est restés enfermés à l’intérieur", a témoigné auprès de l’AFP une commerçante d'un immeuble voisin souhaitant garder l'anonymat. Un homme qui se trouvait dans la rue au moment des faits assure lui au micro de LCI avoir vu le tireur présumé faire feu "à proximité du centre kurde", avant "d'être arrêté".  Les secours se sont immédiatement rendus sur place pour prendre en charge les blessés. Un périmètre de sécurité a été mis en place tandis que la préfecture de police demandait d'éviter le secteur.

Bilan provisoire : trois morts et trois blessés

"Le bilan provisoire fait état de deux personnes décédées, et quatre blessés, dont deux en urgence absolue", avait indiqué le parquet de Paris ce vendredi midi. L'un d'elle n'a pas survécu, faisait grimper le bilan à trois morts. 

Une enquête a été ouverte des chefs "d'assassinat", "homicides volontaires" et "violences aggravées". Les investigations ont été pour l'heure confiées au 2eme District de la police judiciaire et à la Brigade criminelle. 

"Un homme âgé de 69 ans a été interpellé et placé en garde à vue. Son identité est en cours de fiabilisation" a ajouté le parquet de Paris. 


A.S

Tout
TF1 Info