Dans un télégramme, le ministre de l'Intérieur requiert un renfort des moyens de sécurité aux abords des lieux de culte et écoles de la communauté juive.
Cette demande intervient en raison du conflit au Proche-Orient et à l'approche de la fête juive de Chavouot, du 11 au 13 juin.

Des actes antisémites en hausse en 2023, des manifestations qui se multiplient en France en soutien à la Palestine, un conflit au Proche-Orient qui ne trouve pas d'issue et l'approche des fêtes juives de Chavouot du 11 eu 13 juin, commémorant le don de la Torah à Moïse sur le mont Sinaï, ont conduit le ministre de l'Intérieur à prendre des mesures. Dans un télégramme transmis aux préfets mercredi soir, Gérald Darmanin demande un renforcement de la sécurité des lieux de culte et écoles de la communauté juive. 

"Le conflit au Proche-Orient et ses répercussions régionales maintiennent le risque terroriste pesant sur la France à un niveau élevé. Aussi, je vous demande de renforcer sans délai les mesures de sécurité dédiées aux lieux de culte et aux écoles de la communauté juive, particulièrement menacés", écrit le ministre dans un télégramme aux préfets.

Présence visible, renforts Sentinelle...

Le patron de la place Beauvau demande aux hauts fonctionnaires de prévoir une présence "visible" des forces de l'ordre aux abords de ces lieux, notamment lors des offices religieux, et leur recommande de dispenser des consignes de vigilance : limiter le nombre des accès, un contrôle visuel des personnes entrant dans les lieux, attention particulière aux véhicules stationnés à proximité.

Des militaires de la force Sentinelle seront "dès que possible" intégrés aux dispositifs. Chavouot, s'étend du mardi 11 juin au soir au jeudi 13 juin au soir, rappelle M. Darmanin, qui exige "une présence statique aux heures d'arrivée et de départ des fidèles".

M. Darmanin avait déjà demandé mi-avril aux préfets de renforcer la sécurité devant les lieux de culte juifs ainsi que devant les écoles confessionnelles en prévision de Pessah, la Pâque juive.

Des consignes renouvelées vendredi 17 mai quand la synagogue de Rouen a été victime d'un incendie volontaire qui a causé d'importants dégâts. Le pyromane, un homme de 24 ans, de nationalité algérienne, sans antécédent judiciaire mais en situation irrégulière, a été abattu par la police.


A.S avec AFP

Tout
TF1 Info