Sur le marché de Colmar, l'enlèvement du lapin Schmoutzi intrigue

La rédaction de TF1Info
Publié le 17 avril 2022 à 15h03
L'avis de recherche partagé par le maire de Colmar, Eric Straumann.

L'avis de recherche partagé par le maire de Colmar, Eric Straumann.

Avis de recherche au marché de Colmar où, dans la nuit de vendredi à samedi, la mascotte vivante a été enlevée.
Le maire de la préfecture du Haut-Rhin a fait part de son intention de porter plainte, d'autant plus que la vie de ce mammifère de 8kg est en danger.

Les recherches battent leur plein à Colmar. Schmoutzi, un lapin géant des Flandres de 8 kg, mascotte du marché de Pâques de la ville, a disparu dans la nuit de vendredi à samedi. Le maire, Eric Straumann, mène la traque. "Schmoutzi ("petit bisou" en alsacien, ndlr) a été volé cette nuit, malgré la présence d’un gardien", a déploré l'édile sur sa page Facebook. "Plainte sera déposée pour permettre la visualisation des vidéos de surveillance. Je suis preneur de toute information permettant de retrouver le mammifère".

Photo à l'appui, Eric Straumann a prévenu qu'un "nouveau spécimen" était mis à disposition par un éleveur sur le marché, "pour le plaisir des petits et grands". Si les internautes n'ont pas manqué de remarquer qu'il n'avait "pas vraiment le même gabarit", d'autres s'inquiètent du sort réservé à Schmoutzi. 

il risque fort de ne pas survivre plus de quelques jours.

L'éleveur de Schmoutzi

L'éleveur de l'animal disparu se dit inquiet pour la santé de l'herbivore. "Même s’il ne finit pas à la casserole, il risque fort de ne pas survivre plus de quelques jours. Si le ou les voleurs souhaitent en prendre soin, ils penseront que des carottes, par exemple, vont lui plaire, il les mangera, mais cela va le tuer !", a-t-il déclaré au quotidien régional L'Alsace.  "Un régime précis est nécessaire, avec des granulés à la luzerne, du maïs, du blé, du soja et un léger apport en eau", a-t-il précisé, comme un message à destination de ses ravisseurs. Le quotidien local se demande si cet enlèvement de cette bête de concours ne serait pas l’œuvre d’un "groupe de libération" qui s’était manifesté juste avant l’ouverture du marché. 


La rédaction de TF1Info

Tout
TF1 Info