Haute-Garonne : le GIGN interpelle un ex-militaire retranché chez lui après avoir tiré dans la tête d'un homme

Maurine Bajac
Publié le 23 juin 2022 à 11h39, mis à jour le 23 juin 2022 à 13h52
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Mercredi soir, un homme a tiré sur un autre homme à Bessières, près de Toulouse.
La victime, âgée de 40 ans, a été hospitalisée dans un état critique.
L'auteur présumé du tir, qui s'était retranché chez lui, a été interpellé ce jeudi matin par le GIGN.

Les faits ont eu lieu mercredi 22 juin au soir en plein centre-ville de Bessières, à une trentaine de kilomètres de Toulouse (Haute-Garonne). Vers 20h15, un homme a tiré sur la voie publique sur un autre homme avant de prendre la fuite. 

La victime, grièvement blessée au niveau de la tête, a été prise en charge par les secours. Hospitalisé, cet homme âgé de 40 ans était dans un état critique. L'auteur présumé des faits, un homme de 49 ans, s'est lui retranché plusieurs heures à son domicile avec son arme.

Intervention, à l'aube, du GIGN

Tout au long de la nuit, une cinquantaine de gendarmes de la compagnie de Toulouse Saint-Michel et l’antenne du GIGN de Toulouse étaient mobilisés sur place.  Un périmètre de sécurité a été mis en place. 

Le GIGN central de Paris a été dépêché sur place peu après et des négociations ont débuté. Elles se sont terminées, selon nos informations, peu après 6h ce jeudi matin : à 6h40, l’individu, qui vivait seul avec son chien, a été interpellé sans difficulté par le GIGN central. 

Une cigarette refusée

Ce jeudi midi, dans un communiqué, le procureur de la République de Toulouse Samuel Simon-Vuelta indique que le suspect avait eu une "première altercation près de son domicile avec un groupe de personnes plus jeunes sur les bords de la rivière du Tarn, au prétexte d'une cigarette qu'il lur aurait demandé et qu'ils auraient refusé".  

Mécontent, l'individu a quitté les lieux, vraisemblablement pour aller chercher l'arme à feu chez lui avant de revenir vers le groupe. "Un nouvel échange avait lieu et un coup de feu était tiré en direction d'une des personnes née en 1982. La victime s'effondrait, très grièvement touchée à la tête" informe le magistrat précisant que le pronistic vital de celle-ci était toujours engagé ce jeudi midi.

Le parquet de Toulouse a ouvert une enquête pour "tentative d'assassinat". Celle-ci a été confiée à la brigade de recherches de Toulouse Saint-Michel, appuyée par la section de recherches de Toulouse. 


Maurine Bajac

Tout
TF1 Info