Hautes-Alpes : deux jeunes alpinistes se tuent dans une chute de plus de 100 m dans le massif des Écrins

S.A avec AFP
Publié le 4 août 2022 à 15h51, mis à jour le 4 août 2022 à 17h47
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Deux alpinistes français ont été retrouvés morts mercredi dans le massif des Écrins (Hautes-Alpes)
Les deux victimes, un homme de 25 ans et une femme 27 ans, étaient portés disparus depuis mardi.

Chute mortelle dans le massif des Écrins. Deux alpinistes français, un homme de 25 ans et une femme de 27 ans portés disparus depuis mardi, ont été retrouvés sans vie ce mercredi dans les Hautes-Alpes. "C'était une cordée d'amateurs qui a dévissé dans l'ascension d'un sommet de l'Olan et qui est tombée dans la rimaye, une crevasse au pied des parois d'un glacier", explique la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS), confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Une chute mortelle et accidentelle

C'est le refuge de l'Olan, situé sur la commune de la Chapelle-en-Valgaudémar et duquel étaient partis tôt mardi les deux victimes originaires de la région qui a prévenu de leur disparition. Les deux alpinistes devaient y repasser au terme de leur sortie.

Lire aussi

Quatre secouristes de la CRS Alpes de Briançon en hélicoptère, accompagnés par un médecin, étaient alors partis à leur recherche avant de les retrouver "au fond de la crevasse mercredi en fin d'après-midi". "Ils ont fait une chute entre 100 et 150 mètres" et "la cause est accidentelle", a conclu la compagnie.

La semaine dernière, un couple d'alpiniste originaire de République tchèque avait, eux aussi, été retrouvé sans vie dans une crevasse du Glacier Blanc, dans le Massif des Écrins. En moyenne en France, 117 accidents mortels sont recensés chaque année. Sur la dernière décennie (2010-2020), la première cause de mortalité en montagne est la randonnée avec 495 morts. L'alpinisme, lui, a causé la mort de 344 personnes, selon le système national d'observation de la sécurité en montagne.


S.A avec AFP

Tout
TF1 Info