Hautes-Pyrénées : deux professeurs tués par balle, le tireur présumé en fuite

M.L (avec AFP)
Publié le 5 juillet 2022 à 9h43, mis à jour le 5 juillet 2022 à 14h02
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Deux professeurs d'un collège de Tarbes ont été mortellement blessés par des tirs dans le village de Pouyastruc.
L'homme est décédé à son domicile, tandis que la femme a été retrouvée gisant dans une rue à quelques mètres de là.
Pour l'heure, les enquêteurs écartent la piste terroriste et penchent pour un mobile personnel.

Un homme et une femme, tous deux enseignants dans un collège de Tarbes, ont été tués par balles dans un petit village des Hautes-Pyrénées : le premier chez lui et la deuxième dans une rue à proximité, a appris mardi l'AFP auprès du parquet, qui a ouvert une enquête pour double homicide. L'auteur présumé "est en fuite, il n'a pas pu être interpellé pour l'instant", a précisé à l'agence le procureur de Tarbes, Pierre Aurignac, sans donner de précisions sur son identité.

La femme, qui avait 32 ans, a été retrouvée lundi en fin d'après-midi gisant dans une rue de Pouyastruc par des voisins qui ont alerté les gendarmes. Arrivés sur place, ces derniers ont découvert un homme de 55 ans, décédé dans sa maison, quelques mètres plus loin. À ce stade, le procureur a refusé de donner des détails sur les possibles motivations de ces crimes et on ignore quel était le lien entre les deux professeurs. D'après les informations de TF1info, la piste terroriste est toutefois d'ores et déjà écartée, au profit du scénario d'un mobile personnel, pour l'heure privilégiée par les enquêteurs.

L'enquête, pour double homicide, a été confiée à la brigade de recherche de Tarbes et à la section de recherche de Toulouse, a souligné Pierre Aurignac. Les autopsies des victimes seront pratiquées dans les prochains jours à l'Institut médico-légal de Toulouse.

Lire aussi

Selon La Dépêche du Midi, les deux victimes travaillaient au collège Desaix de Tarbes, l'homme comme professeur d'éducation physique et sportive et la femme comme professeure de français. Une voisine aurait remarqué des allées et venues incessantes d'un individu à moto aux abords du domicile du professeur, avant de découvrir la jeune femme gisant au sol à l'extérieur de la maison et de donner l'alerte aux gendarmes, relève le journal local. La professeure aurait succombé à ses blessures avant d'avoir pu être transportée à l'hôpital, tout comme la seconde victime. 

D'après le titre de presse, les forces de l'ordre quadrillent un large périmètre et la zone est survolée par un hélicoptère pour tenter de retrouver le fugitif. Des contrôles et barrages routiers viennent compléter le dispositif. Lundi, un évènement avait été organisé au collège pour fêter la fin de l'année scolaire. Une cellule d'aide psychologique sera mise en place dès mardi pour les collègues des victimes et les élèves, poursuit La Dépêche du Midi.


M.L (avec AFP)

Tout
TF1 Info