Hauts-de-Seine : les "Sangliers syndicalisé.es" s'en prennent au golf de Saint-Cloud

Aurélie Sarrot
Publié le 30 septembre 2022 à 18h40
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les "Sangliers syndicalisé.es" ont dégradé le golf des Hauts-de-Seine dans la nuit de jeudi à vendredi.
Le collectif a revendiqué ce sabotage "au nom de la lutte pour l'écologie et en soutien à la mobilisation syndicale du 29 septembre".
La police est venue sur place ce vendredi et une enquête a été ouverte.

Moins d'un mois après leur dernière action, ils ont encore frappé. Dans la nuit de jeudi à vendredi, des membres du collectif les "Sangliers radicalisé.es" rebaptisés pour l'occasion "Sangliers syndicalisé.es", s'est introduit dans le golf de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) pour y commettre plusieurs dégradations. 

La terre a été retournée et plusieurs greens arrachés. Des messages en nombre ont également été laissés au sol. Parmi eux : "Encore un coup des Sangliers syndicalisé.es", "Les greens en grève", ou encore "antigolf action". Dès la découverte de son site saccagé, la direction du golf a contacté la police qui est venue faire des constatations sur place.

Lire aussi

"Les sanglier.es ont décidé de s'attaquer aux loisirs des riches"

"Nous revendiquons ce sabotage au nom de la lutte pour l'écologie et en soutien à la mobilisation syndicale du 29 septembre", écrit le collectif dans un communiqué envoyé à TF1-LCI et à d'autres médias. "Nous ciblons ce golf privé, un des plus selects de Paris, car il est un exemple éclatant du communautarisme de la classe bourgeoise qui s'amuse tranquillement tout en détruisant notre environnement et nos acquis sociaux. Ils contrôlent l'économie, les médias et la classe politique ; ils brûlent la planète et ils refusent toute restriction du luxe inouï dont ils jouissent ; dans la rue, ils envoient leur police mater dans le sang toute contestation de leur pouvoir", ajoute-t-il. 

Le collectif s'en prend ensuite à la réforme des retraites, qui, selon lui, "n'a aucun sens économique". "Macron décide en outre de passer en force pour imposer cet affaiblissement de nos retraites : il menace la dissolution de l'assemblée nationale si elle ne le vote pas", insiste le collectif. 

Puis il prévient de prochaines actions, sans donner de lieu ni de date : "Les sanglier.es ont décidé de s'attaquer aux loisirs des riches pour qu'ils ne trouvent pas le repos. Bourgeois, votre tranquillité est finie : nous ne vous lâcherons pas. Tant que nous n'aurons pas la justice, vous n'aurez jamais la paix."

Le préjudice des dégâts au golf de Saint-Cloud n'était pas connu pour l'heure.


Aurélie Sarrot

Tout
TF1 Info