Samuel Paty, un an après

Hommage à Samuel Paty : Darmanin appelle "à la plus grande vigilance aux abords des établissements scolaires"

V.F
Publié le 13 octobre 2021 à 16h04
 Hommage à Samuel Paty : Darmanin appelle "à la plus grande vigilance aux abords des établissements scolaires"

Source : Thomas SAMSON / AFP

COMMÉMORATIONS - La France s'apprête vendredi 15 et samedi 16 octobre à rendre hommage à Samuel Paty, ce professeur d'histoire assassiné il y a tout juste un an. Gérald Darmanin a demandé à tous les préfets de renforcer la sécurité, notamment aux abords des écoles.

A deux jours des commémorations dans les écoles de l'assassinat de Samuel Paty, ce professeur d'histoire décapité le 16 octobre 2020 dans une rue voisine de son collège du Bois d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), le ministre de l'Intérieur a mis en garde les préfets "contre tout acte qui pourrait être commis en écho à cet attentat et ces commémorations". 

Dans un télégramme d'une vingtaine de lignes, envoyé le 12 octobre et que LCI a pu consulter, Gérald Darmanin les appelle "à maintenir un haut niveau de vigilance tout particulièrement dans et aux abords des établissements scolaires". "Notre vigilance doit être totale", écrit-il, tout en rappelant le contexte particulier, alors que se tient le procès des attentats du 13 novembre 2015 au Palais de justice de Paris. 

Le ministre de l'Intérieur décline ensuite les différents points de vigilance qui doivent être accentués, comme la détection des menaces terroristes partout en France en analysant notamment "les alertes provenant des familles et de l’Éducation nationale" et en faisant "une veille active des réseaux sociaux". Il demande également aux préfets "d’analyser la menace et les mesures de sécurisation des établissements scolaires". "Des patrouilles en tenues, visibles, pourront utilement être mobilisées aux abords des établissements", ajoute-t-il.

Le ministre de l'Intérieur souhaite par ailleurs que les préfets veillent tout particulièrement à bien "analyser les incidents survenus (de la simple provocation à la menace caractérisée qu'elle soit commise par un élève ou un parent) lors de ces commémorations et moments d’échanges". 

Lire aussi

Le locataire de Beauvau invite enfin les préfets à ne pas hésiter à s’appuyer sur les militaires de l’opération Sentinelle ainsi que les polices municipales et leurs dispositifs de vidéo-protection.


V.F

Tout
TF1 Info