Il avait fait croire pendant des années que sa mère était vivante : le mystère Albertine H. restera entier

Aurélie Sarrot
Publié le 4 octobre 2022 à 12h46
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le 30 août dernier, le corps sans vie d'Albertine H., 99 ans, était retrouvé dans sa maison de Bretoncelles (Orne).
Sa mort remontait à au moins cinq ans, mais son fils Daniel continuait pourtant de lui apporter pourtant à manger chaque semaine, faisant croire à tous qu'elle n'était pas décédée.
Il devait être interrogé prochainement par les gendarmes, mais vient à son tour de mourir.

"Daniel va très mal et il n'est pas dit qu'il se remette de son Covid. Il pourrait très bien emporter ses secrets avec lui." Voici ce que présageait il y a quinze jours le maire de Bretoncelles, Daniel Chevée, répondant aux questions de TF1info sur la terrible affaire qui venait de secouer sa petite commune du Perche de quelque 1464 habitants.

Les pronostics de l'édile ont malheureusement été les bons. Daniel H., le fils d'Albertine H., est décédé lundi 3 octobre, à l’hôpital de Chartres (Eure-et-Loir), où il avait été admis fin août. Il avait 72 ans. Pendant des années, cet homme avait fait croire à tout le monde que sa mère, 99 ans, était vivante. Il lui livrait ainsi chaque semaine des repas faits de sandwichs triangles et autres victuailles derrière le portail de sa maison.  

Ça n'est que fin août que le macabre scénario a été révélé au grand jour, quand les gendarmes, alertés par l'épouse de Daniel H. et le maire de la ville, ont retrouvé le corps de la nonagénaire sur son lit, réduit à l'état de poussière. 

Des mouvements sur le compte bancaire de la défunte

Depuis quand Albertine H. était-elle morte ? Pourquoi son fils a-t-il caché son décès à tout le monde ? De nombreuses questions resteront à jamais en suspens. 

Lire aussi

La question du déni avait été évoquée par certains, tout comme celle de l'appât du gain. Daniel H. avait, d'après une source proche du dossier, procuration sur les comptes de sa mère. Selon Ouest-France, "des mouvements bancaires ont bien été relevés sur le compte de la nonagénaire".

Un très bref interrogatoire

Auditionné brièvement sur son lit d'hôpital le 30 août, Daniel H. avait simplement déclaré aux gendarmes que sa mère était morte "depuis cinq ans"

Les enquêteurs n'avaient pu poursuivre leur interrogatoire ce jour-là en raison de l'état de santé du septuagénaire. L'exercice devait se poursuivre prochainement mais n'aura finalement jamais lieu et l'affaire Albertine H. restera un mystère pour tous. 


Aurélie Sarrot

Tout
TF1 Info