Quatre plaignantes accusent le curé de la paroisse Saint-Germain de Pantin d'agressions sexuelles.
Le diocèse de Paris a décidé de suspendre le père Jacques Gagey de sa charge.
Le parquet de Paris a été saisi.

Un curé suspendu. Le père Jacques Gagey, curé de la paroisse Saint-Germain de Pantin (Seine-Saint-Denis), a été suspendu de sa charge, sous le coup d'une enquête canonique, pour des accusations d'agressions sexuelles sur des jeunes femmes majeures entre 1993 et 2002, annonce le diocèse de Paris. Dans un communiqué, il évoque "un signalement effectué par le diocèse de Paris en application du protocole conclu avec le parquet de Paris et en accord avec l'évêque de Saint-Denis", confirmant une information du journal La Croix. Le parquet de Paris a été saisi.

Une pluie de mesures conservatoires

Le diocèse de Paris a ainsi "pris la décision de rendre publiques les mesures conservatoires canoniques prises à l'égard du père Jacques Gagey". Parmi elles, la "mise à l'écart de la charge de curé de Pantin", le "retrait des facultés de confession", mais aussi "l'interdiction de présider l'eucharistie en public, l'obligation de résider dans le diocèse de Paris dans le logement mis à sa disposition", ou encore "l'interdiction d'entrer en relation avec une victime présumée et plus généralement avec les personnes susceptibles de déposer dans cette cause". Le père Jacques Gagey doit également arrêter "toute activité liée au scoutisme".

Selon les informations de La Croix, quatre plaignantes accusent l'homme d'agressions sexuelles. Elles se seraient signalées auprès des autorités judiciaires et de l'Église"Conscient de l'émotion légitime de toutes les personnes concernées, en particulier celles qui se sont manifestées spontanément auprès du diocèse de Paris, le diocèse tient à rappeler la nécessité du respect de la présomption d'innocence tant que les faits reprochés ne font pas l'objet d'une condamnation définitive par la justice pénale française", ajoute le diocèse.

Dans un autre communiqué, les Scouts et guides de France, dont le père Jacques Gagey a été "aumônier général de 2007 à 2013", a invité ses "adhérents, anciens ou actuels, à porter à leur connaissance ou à celle des autorités toute information pertinente à ce sujet", même si "les faits reprochés le sont hors du cadre scout".


I.N avec AFP

Tout
TF1 Info