Immigration : les demandes d'asile explosent, les expulsions en forte hausse

par M.G avec AFP
Publié le 26 janvier 2023 à 12h42, mis à jour le 26 janvier 2023 à 13h16

Source : Sujet TF1 Info

Le ministère de l'Intérieur annonce jeudi que les demandes d'asiles ont augmenté de 31% en 2022, par rapport à l'année précédente.
Le nombre de 137.000 dossiers enregistrés est tout proche du niveau record.
Dans le même temps, le nombre d'expulsions d'étrangers a également progressé.

On connaît les chiffres de l'immigration en France, en 2022. Selon les dernières données du ministère de l'Intérieur, publiées ce jeudi 26 janvier, 137.046 premières demandes d'asile dans les guichets uniques dédiés (Guda) ont été enregistrées dans l'Hexagone lors de l'année écoulée. C'est 31,3% de plus qu'en 2021 et tout proche du record en la matière (138.420 en 2019). Tous cas de figure compris (réexamens, mineurs, procédures Dublin...), elles dépassent même le record d'avant pandémie avec 156.103 demandes en 2022 (151.283 en 2019).  

"Priorité" aux expulsions des "délinquants étrangers"

Par ailleurs, plus de 34.000 sans-papiers ont été régularisés en 2022. Il s'agit d'une augmentation de 8% sur les douze derniers mois. Cette croissance est portée par l'augmentation des régularisations de salariés sans-papiers (+29,1%). Dans le même temps, les expulsions d'étrangers (15.396) ont progressé de 15% lors du dernier exercice. "Conformément à mes instructions, la priorité a été donnée aux étrangers délinquants : 3615 étrangers délinquants ont été expulsés en 2022, contre 1834 en 2021, soit deux fois plus", explique Gérald Darmanin, sur Twitter. 

Dans un contexte international tendu, l'année 2022 a été marquée par l'arrivée massive d'Ukrainiens fuyant le conflit dans leur pays. 65.833 déplacés, hors mineurs, ont été recensés sur le sol français, selon les derniers chiffres de Beauvau. 75% de ces personnes sont des femmes, précisent les autorités. La majorité de ces arrivées sont survenues avant le début du conflit ou dans les premières semaines de l'invasion russe, avec 50.000 protections temporaires accordées jusqu'en avril. 


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info