Sécheresse : 2022, une année historique

Incendie dans les Pyrénées-Orientales : le feu est fixé, après une nuit de lutte des pompiers

Idèr Nabili
Publié le 29 juin 2022 à 17h25, mis à jour le 30 juin 2022 à 8h37
JT Perso

Source : TF1 Info

Le violent incendie dans les Pyrénées-Orientales avait brûlé, mardi soir, plus de 1100 hectares de végétation.
Les pompiers vont rester sur les lieux pour surveiller la situation.
La piste criminelle est étudiée, selon Gérald Darmanin.

Ils ont traqué, toute la nuit, de nouveaux départs de feu. Les pompiers étaient à l'œuvre dans la nuit de mercredi 29 à jeudi 30 juin, pour contenir l'incendie qui a ravagé plus de 1100 hectares de végétation dans les Pyrénées-Orientales, entre Narbonne et Perpignan. Ce jeudi matin, le feu est fixé, affirment les pompiers, qui vont rester sur les lieux pour surveiller la situation. 

La météo étant favorable, les soldats du feu espèrent une extinction totale des flammes d'ici à jeudi soir. Des rafales de vent sont néanmoins attendues, appelant à la prudence. Rendu sur place mercredi soir, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a fait état de quatre pompiers blessés, et a annoncé que la piste criminelle était étudiée. Le préfet Etienne Stoskopf a affirmé de son côté que des enquêtes allaient être ouvertes du fait de la détection de huit départs de feu au total dans la seule journée de mardi.

Plus de 350 pompiers mobilisés

Plus de 350 pompiers (170 dans la nuit de mercredi à jeudi), dont des renforts venus d'autres départements d'Occitanie et du Sud-Est, ont été dépêchés sur les lieux. Des dizaines de véhicules et des renforts aériens (dont des appareils bombardiers d'eau, six Canadair, un hélicoptère et un avion Dash) ont été mobilisés depuis mardi. 

Un premier incendie, entre Opoul-Périllos et Salses-le-Château, à une vingtaine de kilomètres de Perpignan, a été maîtrisé mercredi soir, détruisant au total 1100 hectares, selon les pompiers. Mardi, 300 personnes avaient été évacuées, leurs habitations ayant été menacées. Un autre incendie s'était déclaré mercredi soir à Bélesta, à quelque 37 kilomètres d'Opoul, avait déjà touché 40 hectares en début de soirée, sans pour autant menacer d'habitation.

Lire aussi

Trois autres feux de moindre ampleur, qui s'étaient déclarés près de Rivesaltes, à une dizaine de kilomètres au sud, ainsi qu'à Saint-Féliu d'Avall et à Cases-de-Pène, avaient été éteints dans la nuit de mardi à mercredi. Plus d'une centaine de personnes, dont les habitations étaient menacées par le feu, avaient aussi été évacuées mardi à Rivesaltes, tandis que la ligne ferroviaire avait été temporairement coupée.


Idèr Nabili

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info