DRAME – Adrien, saisonnier dans la station de ski de Courchevel, est logé en face du bâtiment où un incendie s’est déclaré dans la nuit de samedi à dimanche et qui a fait, selon un bilan provisoire, deux morts et 18 blessés. "J’entendais :' A l’aide, à l’aide, à l’aide!' de ma chambre", raconte-t-il à LCI.

Quelques heures à peine après le drame, il raconte l’horreur. Saisonnier à Courchevel (Savoie),  Adrien est logé en face du bâtiment où un incendie s’est déclaré dans la nuit de samedi à dimanche et qui a fait, selon un bilan provisoire, deux morts et 18 blessés. 

"J’entendais :' A l’aide, à l’aide, à l’aide!' de ma chambre. J’ai vu les flammes je suis sorti. J’habite l’immeuble d’en face. J’ai récupéré une personne qui a sauté du troisième étage, qui m’est tombée dessus et que j’ai réussi à récupérer un petit peu. Un Brésilien il me semble", explique-t-il à LCI. 

"Les gens sautaient des balcons"

Selon la préfecture de Savoie, le bâtiment situé à La Croisette à Courchevel hébergeait des saisonniers comme Adrien. On ignore pour l’instant combien se trouvaient dans le bâtiment au moment du drame. 

 "Les gens, ils sautaient des balcons. On a une personne qui a été fracturée dans tous les sens, qui a sauté du troisième étage, qui a atterri sur le béton. Enfin. C’était une catastrophe", poursuit le témoin encore très choqué.

Parmi les 18 blessés, quatre le sont grièvement et ont été héliportés vers des hôpitaux. 

Incendie de Courchevel : ce qu'il s'est passéSource : Sujet TF1 Info

Un bâtiment pas aux normes ?

Selon Adrien, le bâtiment qui a pris feu n’était "pas aux normes". "Il faut savoir que c’est un bâtiment qui n’est pas du tout aux normes [...]. C’est une honte de loger des saisonniers là-dedans. Il n’y avait pas d’alarme incendie.", dénonce ce témoin. Une information que nous n’avons pu nous faire infirmer ou confirmer ce dimanche matin. 

Une enquête devait être ouverte pour déterminer les causes du sinistre. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info