Sécheresse : 2022, une année historique

Feu en Bretagne : ouverture d'une enquête pour "crime de destruction volontaire par incendie"

Léa Prati avec AFP
Publié le 20 juillet 2022 à 18h32, mis à jour le 21 juillet 2022 à 10h49
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le parquet de Quimper a ouvert deux enquêtes sur les incendies qui ont ravagé 1700 hectares des Monts d'Arrée (Finistère).
L'un deux serait d'origine criminelle, a affirmé le parquet.
Deux départs de feu à une distance de 30 mètres ont été constatés.

Le parquet de Quimper a ouvert, ce mercredi 20 juillet, deux enquêtes sur les incendies qui ont ravagé plus de 1700 hectares de lande bretonne dans les Monts d'Arrée (Finistère). L'un des deux incendies serait d'origine criminelle, a-t-il annoncé dans un communiqué.

Les deux incendies déclenchés lundi "ont de manière certaine une origine humaine" et "le caractère criminel de l’incendie touchant le site de Brennilis" (Finistère) est "manifeste en raison du constat de deux départs de feu distants de 30 mètres", pointe la procureure de Quimper, Carine Halley.

Une autre enquête pour l'incendie de Brasparts

"L’enquête en cours est ouverte des chefs de crime de destruction volontaire par incendie de bois, forêt, landes, maquis ou plantation pouvant créer un dommage irréversible à l’environnement", souligne le parquet dans un communiqué. Ce feu a été signalé à 23h21 au lieu-dit Ploenez.

Concernant l’autre incendie, qui a touché le site de Brasparts à 15h15, "l’origine volontaire des faits n’étant pas certaine, l’enquête en cours est ouverte des chefs de délit de destruction involontaire pouvant créer un dommage irréversible à l’environnement".


Léa Prati avec AFP

Tout
TF1 Info