La Gironde ravagée par des incendies

VIDÉO - Incendies en Gironde : les images impressionnantes des évacuations à Cazaux

Léa Tintillier | Reportage TF1 Alexandra Viera, Nicolas Forestier
Publié le 14 juillet 2022 à 21h39
JT Perso

Source : TF1 Info

Sous un ciel de plomb, 4000 habitants de Cazaux ont été évacués à cause des incendies.
Ce jeudi soir, 900 pompiers se battent encore contre les flammes.
Le village n’est pas encore sauvé.

Il n’est plus question de passer le rond-point qui mène à Cazaux. Et les suppliques d’un homme aux policiers n’y changeront rien. "Ce matin, on me dit  : ‘Tout va bien, tout est géré’. Et là en fait ma femme m’appelle en pleurs et elle me dit : ‘La maison est enfumée, il y a des cendres qui tombent’. Qu’est-ce que je fais moi ?", demande l’homme devant les caméras de TF1. 

Car de l’autre côté du barrage, dans le village, l’ordre a été donné d’évacuer au plus vite. "Je prends les factures, les albums photos au cas où, les passeports et puis on prend ce qui nous tient le plus à cœur. On ne sait pas ce que vont donner les braises qui vont tomber donc on protège ce qui a le plus de valeur pour nous", témoigne un habitant en train de charger sa voiture. 

L’exode précipité sous un ciel de plomb en pleine journée. "On va être hébergés chez une amie à la Teste qui nous l’a proposé depuis hier soir en cas de fumées irrespirables et on sait que c’est dangereux et toxique la fumée donc on verra quand on pourra revenir mais c’est irrespirable. Les cendres volent en plus", poursuit une autre habitante. 

4000 habitants évacués

4000 habitants ont été évacués dans l’après-midi. Et pour cause, le feu n’est désormais plus qu’à quelques dizaines de mètres des maisons vers lesquelles les pompiers se précipitent pour tenter de les sauver. 

Pendant ce temps, dans la forêt, les pompiers militaires de la base aérienne voisine s’activent. "Le but, c’est d’arroser partout pour que le feu ne passe pas de l’autre côté. Ça peut passer par le bas mais surtout par le haut. En fait quand les flammes vont monter en haut des cimes, après le feu va se décaler et va partir de l’autre côté. On évite en fait que le feu monte trop haut", explique un pompier. 

Lire aussi

Leur véhicule transporte 10.000 litres d’eau. C’est deux fois plus qu’un canadair. Un engin précieux sur le terrain. "En quelques secondes, on a réussi à arrêter un feu mais par contre, je ne peux pas aller plus loin pour éteindre les petites flammes", poursuit le pompier. Ce jeudi soir, 900 pompiers se battent encore contre les flammes à Cazaux. Le village n’est pas encore sauvé. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Alexandra Viera, Nicolas Forestier

Tout
TF1 Info