Incendies dans les Pyrénées-Orientales : près de 300 habitants évacués et plus de 400 pompiers mobilisés

V. Fauroux
Publié le 28 juin 2022 à 19h10, mis à jour le 29 juin 2022 à 10h49
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Plusieurs incendies se sont produits à la mi-journée, mardi, dans les Pyrénées-Orientales.
Celui qui s'est déclaré à Opoul-Perillos est toujours sous surveillance, ce mercredi.
Plus de 400 pompiers ont été mobilisés pour tenter de contenir les feux.

La forte tramontane qui sévit dans les Pyrénées-Orientales ne facilite pas la tâche des pompiers. Les soldats du feu tentaient toujours, mardi 28 juin dans la soirée, d'éteindre plusieurs incendies, dont un "violent" qui s'est déclaré sur la commune d'Opoul-Perillos. "Le vent va s'adoucir durant la nuit et la situation est de moins en moins défavorable", ont indiqué les pompiers peu avant minuit. Ce mercredi matin, les incendies étaient tous maîtrisés, mais restaient "sous surveillance".

"Ce matin à 7 h, nous en étions à 1.080 hectares détruits. Le vent s'est calmé, mais il va tourner, donc il faut rester vigilants", ont déclaré les pompiers à l'AFP, précisant qu'"aucune habitation n'est menacée".

Au total, 350 pompiers ont été déployés depuis mardi, dont des renforts venus d'autres départements d'Occitanie, ainsi que des Bouches-du-Rhône et du Var, pour lutter contre ces incendies, qui n'ont pas fait de blessé. Sept avions Canadair avaient également été envoyés en renfort suite à ce sinistre, qui a motivé l'évacuation de 300 personnes de Salses-le-Château, dont 81 vacanciers du camping "Le Bois des pins" hébergés dans la salle polyvalente.

"Les Canadair se sont arrêtés à la nuit tombée et nous allons faire le point ce matin pour voir si on en a à nouveau besoin", ont précisé les pompiers à l'AFP. Les abords du camping, situé dans une pinède, ont été protégés et les installations n'ont subi aucun dégât, a constaté un photographe de l'agence de presse sur place.

Lire aussi

Le trafic SNCF entre Perpignan et Narbonne momentanément interrompu

Par ailleurs, la préfecture a annoncé tôt mercredi matin sur Twitter la réouverture de l'autoroute A9, fermée par précaution la veille entre Leucate et Perpignan dans les deux sens en raison de la proximité de l'incendie. Le trafic ferroviaire entre Narbonne et Perpignan, interrompu pendant plusieurs heures, avait quant à lui reprit dans l'après-midi de mardi.

Selon la préfecture, une ligne électrique a été coupée à Opoul-Périllos et 600 foyers ont des problèmes d'électricité.

À Rivesaltes, une dizaine de kilomètres plus au sud, un autre incendie, de moindre ampleur, a également nécessité l'intervention de 90 pompiers qui ont évacué plus d'une centaine de personnes dont les habitations étaient menacées par le feu. Un peu plus loint, à Saint-Féliu d'Avall, à l'ouest de Perpignan, un autre incendie s'est déclaré en bordure de la RN 116. Et à Cases-de-Pènes, à l'ouest de Rivesaltes, 10 hectares de végétation ont brûlé.

"Merci aux services de l'État mobilisés (...) dans les Pyrénées-Orientales pour lutter contre un violent incendie", a tweeté, mardi soir, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.


V. Fauroux

Tout
TF1 Info