Quatre acteurs pornographiques mis en examen pour viol

La rédaction de LCI
Publié le 28 octobre 2021 à 17h20
Commissariat de police à Champigny-sur-Marne, illustration.

Commissariat de police à Champigny-sur-Marne, illustration.

Source : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

INDUSTRIE DU PORNO - Après la mise en examen de producteurs pour "proxénétisme" et "traite d'êtres humains" dans l'enquête sur la plateforme "French bukkake", quatre acteurs sont poursuivis pour viol. Trois d'entre eux ont été incarcérés.

Une cinquantaine de victimes auraient été identifiées, selon une source proche du dossier. Quatre acteurs ont été mis en examen le 22 octobre pour "viol" dans l'enquête sur la plateforme de vidéos pornographiques "French Bukkake", a appris l'AFP jeudi de sources judiciaire et proche du dossier, confirmant une information de BFMTV. Trois d'entre eux ont été placés en détention provisoire. 

Ce serait la première fois que des acteurs sont poursuivis pour viol dans les investigations visant l'industrie pornographique, en France, selon la source proche du dossier. 

Au total, huit personnes sont poursuivies dans ce dossier, dont les investigations ont été confiées à la section de recherches de la gendarmerie de Paris. Mi-octobre 2020, quatre personnes avaient été mises en examen pour "proxénétisme" et "traite d'êtres humains" aggravés, dont les producteurs surnommés "Pascal OP" et "Mat Hadix".

Poursuites pour proxénétisme

"Pascal OP", en détention provisoire, est aussi poursuivi pour "blanchiment de proxénétisme aggravé et blanchiment de fraude fiscale" ainsi que pour "travail dissimulé", avait indiqué à l'époque une source proche du dossier.

Lire aussi

Il est connu pour sa plateforme de vidéos pornographiques "French Bukkake", où "il produit ses contenus qu'il va vendre, mais il peut aussi bosser comme cadreur, rabatteur d'actrices, ou producteur pour d'autres plateformes", avait détaillé à l'AFP le journaliste Robin D'Angelo, auteur d'un livre-enquête sur son infiltration dans l'industrie du porno amateur.

Le second producteur, Mathieu L. surnommé "Mat Hadix", avait été incarcéré en décembre pour ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire. 


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info