INFO LCI - Incendie de Fontenay-sous-Bois : l'autopsie des enfants révèle des traces de coups antérieurs

Maud Vallereau
Publié le 3 janvier 2017 à 14h16
INFO LCI - Incendie de Fontenay-sous-Bois : l'autopsie des enfants révèle des traces de coups antérieurs

Source : GILE MICHEL/SIPA

FAIT DIVERS - L'enquête sur l'incendie meurtrier qui a eu lieu le 31 décembre au soir dans un appartement à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne) vient de prendre une nouvelle tournure. Selon nos informations, l'autopsie pratiquée sur les deux enfants a en effet révélé l'existence de "lésions au-delà de celles provoquées par la chute". La thèse d'un "drame familial" est aujourd'hui privilégiée.

Trois jours après l’incendie meurtrier survenu à Fontenay-sous-Bois samedi, l’enquête a pris un nouveau tournant. C’est désormais la piste d’un "drame familial" imputé au comportement d’une mère "délirante" qui se dessine, a appris LCI de sources policière et judiciaire, confirmant une information du Parisien. L'autopsie pratiquée sur le corps des petites victimes révèlent des traces de coups, a notamment indiqué une source proche du dossier à LCI ce mardi. 

Quelques heures avant le réveillon de la Saint-Sylvestre, la mère, âgé de 32 ans, et deux de ses trois enfants, un petit garçon de 3 ans et une fille de 8 ans, avaient fait une chute du 13e étage d'un immeuble après un départ de feu dans leur appartement. Selon le premier scénario évoqué, les victimes auraient sauté depuis le balcon pour échapper aux flammes. Mais il est aujourd’hui battu en brèche par les éléments de l’enquête. 

Double meurtre suivi d'un suicide ?

Le garçonnet n’a tout d’abord pas pu "sauter seul", explique une source policière. Ensuite, l’incendie "n’était pas assez important pour contraindre les occupants du domicile à sauter", poursuit-elle. Surtout, les autopsies pratiquées sur les deux petites victimes révèlent des "lésions, au-delà de celles provoquées par la chute", indique une source judiciaire à LCI. "Les corps présentent des traces de coups portés avant la chute", précise-t-elle. Des examens anatomo-pathologiques sont en cours pour savoir si ces coups ont entraîné la mort des enfants. 

Selon nos informations, la mère de famille avait eu par le passé des problèmes psychiatriques.  "Les enquêteurs travaillent désormais sur un possible comportement délirant de la mère qui aurait tué ses deux enfants avant de les jeter et de se suicider", résume une source proche du dossier. Les examens et les auditions de la famille devraient venir éclairer ou non cette thèse. 

Pour l’heure, le troisième enfant, une fillette âgée de 6 ans, présente dans l’appartement au  moment du drame, n’a pas pu être entendue. En état de choc, elle est toujours hospitalisée, tout comme son père, absent lors des faits.  L'enquête a été confiée à la police judiciaire du Val-de-Marne.


Maud Vallereau

Tout
TF1 Info