INFO LCI - Val-de-Marne : une détenue soupçonnée de terrorisme tente de s'évader de la prison de Fresnes

William Molinié
Publié le 14 novembre 2021 à 12h08, mis à jour le 16 novembre 2021 à 14h40
JT Perso

Source : TF1 Info

FAIT DIVERS - Selon nos informations, une détenue poursuivie pour des faits de terrorisme et suivie pour radicalisation a tenté de s'évader de la prison de Fresnes (Val-de-Marne) dans la nuit de samedi à dimanche. Elle a été repérée par un détecteur de mouvements et interpellée.

Une tentative d'évasion avortée dans le Val-de-Marne. Selon nos informations, confirmées par l'administration pénitentiaire, une détenue poursuivie pour des faits de terrorisme et suivie pour radicalisation a tenté de s’évader dimanche matin, vers 6h30, de la prison de Fresnes.

Elle est parvenue à sortir de sa cellule du 2e étage en creusant le mur et est descendue avec des draps. Parvenue au niveau du terrain de sport, elle est ensuite entrée sur le chemin de ronde. Elle tentait de relever une trappe d'égout lorsqu'elle est a été repérée. 

Poursuivie pour association de malfaiteurs terroriste

La détenue en fuite a été signalée par le détecteur de mouvements avant d'être interceptée et interpellée. L'administration pénitentiaire a précisé à LCI avoir fait immédiatement procéder à "une vérification de toutes les cellules du quartier femmes pour s'assurer qu'il s'agissait d'une tentative isolée". Une enquête a été ouverte, confiée à la sous-direction antiterroriste de la direction centrale de la police judiciaire. Le parquet national antiterroriste (PNAT) s’est saisi de l'enquête. 

La détenue est prévenue, et non condamnée, contrairement aux premières informations fournies à LCI. Elle est poursuivie pour association de malfaiteurs terroriste et s'est rendue en Syrie, a précisé à LCI une source proche de l'enquête. Elle est décrite comme plutôt sportive, et n'avait jamais fait parler d’elle au sein de la prison depuis son incarcération, qui remonte à plusieurs années.

La jeune femme a été transférée au centre pénitentiaire de Réau, en Seine-et-Marne, où elle sera placée à l'isolement.

La prison de Fresnes doit faire l'objet de travaux de sécurisation pour un montant de 4,5 millions d'euros en 2022, dans le cadre d'un plan national d'un montant de 100 millions d'euros budgétés pour l'an prochain. Depuis 2018, le gouvernement a engagé un plan visant à rénover et à construire 15.000 places de prison.


William Molinié

Tout
TF1 Info