Une enquête a été ouverte dimanche après la mort d'un homme suite à un arrêt cardiaque lors d'une rave party illégale près de Saumur.
Selon les informations de LCI-TF1, la victime est âgée de 30 ans.
Par ailleurs, huit personnes ont été placées en garde à vue après cet événement.

Une fête illégale et une issue tragique. Dimanche, une enquête a été ouverte après la mort d'un homme suite à un arrêt cardiaque lors d'une rave party à Parnay près de Saumur qui a rassemblé quelque 10.000 teufeurs sur un terrain agricole isolé, et donné lieu à des heurts avec des gendarmes tentant de saisir du matériel.

"La personne décédée a été identifiée. Elle est âgée de 30 ans. Seule l'autopsie prévue mardi et les analyses qui suivront nous permettront de connaitre la cause du décès", a indiqué ce lundi matin la procureure de la République de Saumur, Alexandra Verron, à LCI-TF1. 

La magistrate précise à notre rédaction que par ailleurs, huit gardes à vue sont actuellement en cours après cette rave : cinq pour détention ou cession de stupéfiants, une pour délits routiers et deux pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique.

200 personnes toujours sur place ce lundi matin

La fête illégale s'est achevée dimanche à la mi-journée. Dix gendarmes ont été légèrement blessés ce même jour après des heures qui ont éclaté en fin d'après-midi après que les militaires ont voulu saisir le matériel de sonorisation. Environ 200 personnes s’y sont opposées. Les forces de l'ordre ont dû faire usage de gaz lacrymogène pour les disperser. 

Au total, plus de 2000 infractions relevées pour participation à une manifestation interdite, plus de 250 amendes forfaitaires délictuelles ont été dressées pour détention ou cession de stupéfiants, et plus de 50 pour conduites sous alcool ou sous stupéfiants.

 Selon nos informations, ce lundi matin, environ 200 personnes se trouvaient toujours sur place.


A.S avec Alexandra Guillet

Tout
TF1 Info