Après le meurtre de Lola, 12 ans, l'émotion et la polémique politique

INFO TF1 - Meurtre de Lola : la principale suspecte a reconnu les faits avant de se rétracter

Georges Brenier
Publié le 17 octobre 2022 à 13h34
JT Perso

Source : TF1 Info

Selon nos informations, la jeune femme, interpellée à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine) et mise en examen pour le meurtre de la collégienne dans le 19e arrondissement de Paris, s'est livrée dans un premier temps à des aveux détaillés et circonstanciés auprès des policiers de la Brigade criminelle.
Plus tard, au cours de sa garde à vue, elle s'est ensuite rétractée, clamant son innocence.

Deux jours après que le corps de la petite Lola a été retrouvé, une femme de 24 ans est désormais considérée comme la principale suspecte dans l’affaire. Interpellée à l'aube samedi à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine) par la célèbre Brigade criminelle de la PJ parisienne, cette femme âgée de 24 ans est depuis passée aux aveux, reconnaissant dans un premier temps avoir tué Lola. 

Des aveux détaillés

La suspecte a, face aux enquêteurs, notamment expliqué les raisons qui l'avaient poussé à cibler spécifiquement la jeune fille scolarisée au Collège Georges-Brassens du 19e arrondissement de Paris. Une version qui reste pour l’heure invérifiable, car basée uniquement sur ses dires. Des investigations sont désormais menées pour tenter d’étayer ses propos.

L’accusée numéro 1, dont les propos ont été souvent jugés confus, a un peu plus tard changé de version face aux policiers, clamant cette fois son innocence et niant toute implication dans la mort de la collégienne.

Lire aussi

Les aveux donnés par la suspecte, jugés détaillés et circonstanciés, risquent de peser lourd dans la balance des magistrats instructeurs. La meurtrière présumée pourrait bien être mise en examen pour assassinat, si la thèse de la préméditation est bien retenue par les juges d’instruction. La jeune femme, si elle est condamnée, risquerait alors la prison à perpétuité.

La suspecte est présentée depuis ce lundi matin à un juge d'instruction, elle a été mise en examen, en fin d'après-midi, pour meurtre et viol avec actes de torture et de barbarie. Le ministère public a, d’ores et déjà, réclamé son placement en détention provisoire. 

La mise en cause a un casier judiciaire vierge. En situation irrégulière sur le territoire français, elle fera ces prochaines semaines l’objet d’expertises psychiatriques. Mais son état de santé mentale a été jugé compatible avec son placement en garde à vue, et rien ne démontre à ce stade une abolition de son discernement au moment des faits commis vendredi soir. 

Un complice présumé qui nie

Son complice présumé, un homme de 43 ans, va également être présenté à un juge d'instruction dans la journée. Il est soupçonné d'avoir hébergé la suspecte et conduit un véhicule dans lequel elle se trouvait. Toujours d’après nos informations, il a nié en garde à vue avoir joué le moindre rôle dans la mort de Lola.

Une information judiciaire a été ouverte lundi pour meurtre sur mineure de moins de 15 ans en lien avec un viol commis avec actes de torture et de barbarie, viol sur mineur de 15 ans avec actes de torture et de barbarie et recel de cadavre, a précisé une source judiciaire.


Georges Brenier

Tout
TF1 Info