Accident d'un car scolaire dans l'Isère : le malaise du chauffeur confirmé

par M.L (avec AFP)
Publié le 7 mars 2023 à 11h55

Source : TF1 Info

Un bus transportant 40 enfants a plongé dans un ravin samedi sur la nationale 85, près de la commune de Corps.
C'est bien un malaise du conducteur qui a entraîné la sortie de route du véhicule, confirme mardi le procureur adjoint de Grenoble.
Seuls trois adultes ont été placés en "urgence relative".

Dès le début de l'enquête sur l'accident d'un car scolaire samedi à Corps, en Isère, la piste d'un malaise du chauffeur a été privilégiée par les autorités. Une explication confirmée ce mardi par le procureur adjoint de Grenoble, François Touret de Coucy : "la gendarmerie a entendu au CHU le conducteur et son épouse. L'hypothèse d'un malaise du chauffeur au volant se confirme", a-t-il écrit dans un communiqué. "Les analyses alcool et stupéfiants sont toutes négatives après retour du laboratoire", a-t-il aussi précisé.

Dès samedi, le procureur adjoint avait partagé les déclarations du chauffeur, qui avait expliqué aux sauveteurs qu'il ressentait une douleur à la poitrine. Le car, avec à son bord 40 enfants de primaire, a plongé dans un ravin après une sortie de route sur la nationale 85, près de la commune de Corps en Isère. 

"Dans un virage, le conducteur a continué tout droit et le car a fait une chute dans les bois jusqu’au torrent (....). Heureusement, les enfants étaient tous attachés", avait expliqué le procureur de la République de Grenoble Eric Vaillant dans un communiqué, peu de temps après l'accident. Le scénario du pire a par chance été évité. Seuls trois adultes, dont le conducteur et sa compagne, ont été hospitalisés samedi au CHU de Grenoble en urgence relative. Dix-huit enfants, blessés légers, ont pu de leur côté quitter l'hôpital et rentrer à Paris avec leurs camarades dans la soirée.  

La route Napoléon, une nationale souvent tortueuse et avec des portions très pentues qui relie Grenoble à Gap est connue pour sa dangerosité, donnant lieu à de fréquents accidents mortels de la route, dont un en juillet 2007 qui avait coûté la vie à 26 pèlerins polonais.


M.L (avec AFP)

Tout
TF1 Info