Isère : les gendarmes abattent un homme qui les menaçait avec un cutter

Anastasia Nicolas
Publié le 2 avril 2022 à 15h02
Image d'illustration

Image d'illustration

Source : Neydtstock / iStock

Un homme âgé de 49 ans a été abattu par les forces de l'ordre au cours d'une intervention à son domicile familial, près de Grenoble.
La victime s'était attaquée physiquement à ses parents ; ce sont eux qui ont appelé les gendarmes.
L'individu était déjà connu des services de la gendarmerie et de la justice.

Des gendarmes ont ouvert le feu et ont abattu un homme de 49 ans en Isère, qui les avait menacés avec un cutter pendant une intervention. Le parquet de Grenoble a confirmé les faits survenus dans la nuit de vendredi à samedi à l'AFP. 

Selon les premiers éléments de l'enquête, les gendarmes ont été alertés par les parents de la victime, pour des violences exercées à leur encontre au domicile familial, à Pierre-Châtel au sud de Grenoble.

La victime connue des services de la gendarmerie

Alcoolisé, leur fils avait tenté de les tuer avec une serpette. Son frère, qui habite également sur les lieux, avait réussi à le désarmer. La victime avait ensuite menacé la famille de revenir avec une hache, selon le parquet.

Le père, la mère et leur second fils s'étaient barricadés, le temps que les gendarmes arrivent sur place. L'agresseur quant à lui se cachait dans le garage, en sous-sol de la villa. Tandis que les militaires se trouvaient devant la porte principale, l'homme est sorti par une autre et s'est dirigé vers eux en brandissant un cutter.

Lire aussi

"Malgré plusieurs sommations pour lâcher son arme, l'individu continuait d'avancer vers les militaires qui, dos à un grillage et ne pouvant plus reculer, faisaient usage de leur pistolet pour se protéger et stopper son action.", a précisé le procureur Éric Vaillant. "Ils tiraient chacun au moins une cartouche et touchaient l'individu au thorax".

L'homme est décédé sur place. Il était défavorablement connu des services de la gendarmerie et de la justice, notamment pour violences aggravées, outrage, dégradations.

Le parquet de Grenoble a ouvert deux enquêtes, une sur l'agression commise par l'homme décédé à l'encontre de ses parents, l'autre sur les tirs des gendarmes.


Anastasia Nicolas

Tout
TF1 Info