Isère : pour pénétrer chez des personnes âgées, le voleur prétextait que son chat était sur leur balcon

Publié le 15 juin 2023 à 11h37

Source : JT 13h Semaine

Un homme soupçonné de vol par ruse a été interpellé lundi dernier en Isère.
Dans ce département, l'individu a dérobé les biens de nombreuses personnes âgées, après s'être introduit chez elles en prétextant que son chat s'y trouvait.
Il a été mis en examen et placé en détention.

Après les faux plombiers, les faux policiers, l'arnaque au verre d'eau ou encore l'arnaque à la poubelle, les policiers de l'Isère sont tombés sur un nouveau vol par ruse sévissant dans la région. 

Pendant plusieurs mois, les enquêteurs de la sûreté départementale de l'Isère ont mené des investigations pour tenter d'identifier un individu suspecté de plusieurs faits commis entre septembre 2022 et début juin 2023 à Grenoble, Échirolles, Saint-Martin-d'Hères.

"Le mode opératoire le plus caractéristique de ce voleur consistait à se présenter à la porte de la personne âgée qu'il avait préalablement repérée et de lui indiquer que son chat était tombé sur le balcon de la personne. S'introduisant sous ce prétexte fallacieux chez les victimes, il visitait leur domicile pour y dérober argent et valeurs. Il exhibait parfois également une arme voire usait de violences à l'égard des victimes comme lors de faits datant du 31 décembre dernier", détaille le procureur de la République de Grenoble, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Un homme de 40 ans très défavorablement connu

L'enquête a porté ses fruits. Le 12 juin dernier, les policiers sont allés interpeller un homme âgé de 40 ans - très défavorablement connu des services de la police et de la justice - à son domicile d'Échirolles et de le placer en garde à vue.  Des éléments matériels ont été découverts lors de la perquisition permettant de confirmer sa participation à ces faits.

Entendus sur neuf vols par le juge d’instruction, il a été placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention conformément aux réquisitions du parquet.

 

Le parquet de Grenoble a saisi mercredi un juge d’instruction pour poursuivre l’enquête et identifier d’éventuelles autres victimes. Ces dernières sont invitées à contacter directement le commissariat de Grenoble au 04.76.60.40.40 si elles sont concernées.


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info