Jean-Luc Reichmann victime d'une tentative de cambriolage : cinq suspects interpellés

par A.S avec Raphaël Maillochon
Publié le 29 février 2024 à 12h00

Source : Sujet TF1 Info

Une tentative de vol a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi chez Jean-Luc Reichmann à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).
Le fils de l'animateur a mis en fuite les malfaiteurs et appelé la police.
Cinq suspects ont été interpellés et placés en garde à vue.

Il était environ deux heures du matin quand ils ont essayé de pénétrer chez l'animateur de télévision. Dans la nuit de mercredi à jeudi, Jean-Luc Reichmann, 63 ans, a été victime d'une tentative de vol à son domicile de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Les malfaiteurs ont d'abord escaladé les grilles de sa propriété avant de se diriger vers une porte et d'essayer de la forcer avec le poids de leurs corps ainsi qu'un objet qui, pour l'heure, s'apparente être un pied de biche. 

Les cambrioleurs ont ensuite tenté à plusieurs reprises de fracturer la porte avant de s'en prendre à une fenêtre. 

Alerté par le bruit, le fils du sexagénaire a mis en fuite les intrus et prévenu la police. Rapidement sur les lieux, la Brigade anti-criminalité nuit des Hauts-de-Seine a repéré cinq personnes qui montaient dans un véhicule et les a prises en chasse. 

Longue course-poursuite

Une course-poursuite s'est alors engagée. À 2h25, sur la radio police, le signalement de la voiture, une Audi A3, et le descriptif des malfrats, sont précisés alors que ces derniers viennent de s'engager sur le périphérique intérieur depuis la Porte Maillot, à Paris. 

La course-poursuite a été longue et a mobilisé de nombreux policiers. La voiture des malfaiteurs a, en effet, passé le périphérique, puis Aubervilliers et Saint-Denis avant de s'engager sur l'A86 puis l'A15 de traverser Argenteuil et enfin Épinay-sur-Seine. C'est sur cette dernière commune qu'ils ont décidé d'abandonner leur voiture. 

Finalement, les auteurs présumés de la tentative de vol ont tous été interpellés par des policiers de la BAC nuit du 93, 94 et de Paris. Ils ont été placés en garde à vue pour "association de malfaiteur en vue de commettre un crime" et "tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique."


A.S avec Raphaël Maillochon

Tout
TF1 Info