Ling-Diane Zhang, 25 ans, a disparu le mardi 16 janvier.
Le téléphone de la jeune femme, domiciliée à Houilles (Yvelines), a borné pour la dernière fois le 17 janvier à 4h du matin dans la forêt de Fontainebleau.
Les recherches entamées depuis n'ont rien donné, elles se poursuivent.
Son père s'est confié à TF1info.

Il répète cette phrase inlassablement : "Il n'y a pas d'explication". Depuis une semaine aujourd'hui, avec ses proches, le père de Ling-Diane Zhang, recherche sa fille. Le mardi 16 janvier, cette jeune femme de 25 ans, deuxième d'une fratrie de cinq et en sixième année de médecine, a quitté le domicile familial d'Houilles (Yvelines) vers 9h du matin. 

"Notre fille est partie tôt sans rien dire. Nous lui avons envoyé des messages et elle nous a répondu qu'elle se rendait à la fac, qui se situe près du métro Cité, dans le 6e arrondissement de Paris. À midi, elle nous a envoyé une photo prise dans un restaurant Subway, pour nous montrer qu'elle était en train de déjeuner, puis, plus rien...", explique le père de famille à TF1info, ce mardi 23 janvier. Ce dernier est alors loin de penser que sa fille ne rentrera jamais le soir.

DR

Château de Fontainebleau et discothèque

Mais les heures passant, la famille s'est inquiétée et a rapidement signalé la disparition de Line-Diane Zhang aux autorités. Une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte dans la foulée. "Les enquêteurs ont trouvé rapidement des éléments grâce à l'exploitation de la téléphonie de notre fille et de ses données bancaires. Nous avons ainsi pu voir que le Subway où elle avait mangé le jour de sa disparition ne se trouvait pas du tout à Paris mais à Fontainebleau. Un paiement y a été effectué à 11h57 ce jour-là ", relate le père de famille. 

Pourquoi Line-Diane Zhang s'est-elle rendue dans la ville de Seine-et-Marne alors que, selon sa famille, elle n'y a aucune attache ? Tout le monde l'ignore à ce jour. La téléphonie a permis d'établir que l'étudiante avait, après son repas du midi, fait un tour dans le Château de Fontainebleau avant de traverser la forêt. "La dernière fois qu'elle a été localisée, c'est le mardi 17 décembre à 4h du matin, au niveau du Bobo Club, à Barbizon, à près de 10 kilomètres du château. La boîte de nuit était fermée ce jour-là, et notre fille venait de se remettre d'une fracture de la jambe suite à une chute dans un escalier. Elle boitait encore et n'aurait pas pu parcourir cette distance à pied, ou alors très difficilement. On ne comprend pas du tout ce qu'elle faisait là", insiste le père de la disparue.

Des chiens, des gendarmes et des bénévoles à sa recherche

Depuis une semaine, de nombreuses recherches sont réalisées dans le secteur de la disparition de la jeune femme. "Cinq chiens pisteurs sont venus avec des bénévoles et tous marquent au niveau d'un parking, près du château de Fontainebleau, puis près de Bobo Club, à Barbizon. Nous n'excluons pas du tout que notre fille ait pu monter dans une voiture pour effectuer le trajet entre les deux. Si c'est le cas, avec qui était-elle ? ", s'interroge le père de Ling-Diane Zhang. 

Chaque jour, des amis de l'étudiante, des bénévoles, mais aussi des forces de l'ordre se mobilisent sur le terrain pour tenter de la retrouver. Des battues sont également organisées, mais pour l'instant, aucune trace de la jeune femme.

A-t-elle pu intenter volontairement à ses jours ? La famille ne privilégie pas cette piste. "Depuis le décès de son grand-père en juillet 2022, elle était très affectée et avait une tendance à déprimer. Elle s'était renfermée sur elle-même et était stressée par ses études. Elle venait de redoubler sa sixième année. On lui a dit que ça n'était pas grave, qu'elle réussirait. Elle souhaite devenir chirurgien. Elle allait mieux depuis quelque temps", continue le père de la jeune femme. 

Depuis la disparition, ce dernier a appris le lundi précédant les faits, le 15 janvier, sa fille avait pleuré le jour même à l'hôpital Georges Pompidou, où elle effectuait un stage. On lui aurait dit alors de se reposer pendant quelques jours. Les raisons exactes de ce moment de tristesse ne sont pas vraiment connus à ce stade. Malgré ce nouvel élément, la famille garde-t-elle espoir ? "Bien sûr que nous gardons espoir ! Ils n'ont rien trouvé. Tant que nous ne l'avons pas retrouvée, nous gardons espoir", assure le père de l'étudiante.

Signalement

Selon le signalement donné par ses proches, Lina-Diane Zhang mesure 1,55 mètre. Elle est de corpulence moyenne. Elle a les cheveux et les yeux noirs. 

Au moment de sa disparition, elle portait un jogging beige, une doudoune noire courte et des chaussures blanches Nike. 

Toute personne ayant des informations est invitée à contacter la police en contacter le 17 ou la gendarmerie au 01.64.81.90.85.


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info