Terrorisme : 46 attentats déjoués en France depuis 2017

Publié le 11 mars 2022 à 12h55
JT Perso

Laurent Nuñez, coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme, a annoncé ce vendredi que "46 attentats" avaient été déjoués en France en quatre ans.
Trente-sept sont liés au terrorisme islamiste et neuf aux mouvances ultra.

C'est à l'occasion de la Journée nationale en hommage aux victimes du terrorisme qu'il a révélé ces chiffres ce vendredi. Invité de RTL ce matin, Laurent Nuñez, coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme, indique que 46 attentats ont été déjoués en France depuis 2017. "Il y a eu 37 attentats déjoués liés au terrorisme islamiste sunnite depuis 2017. En 2022, il n'y en a pas eu, mais il y en avait eu quatre en 2021" a-t-il expliqué.

Selon lui, ces attentats ont été déjoués "grâce aux moyens qui ont été déployés, juridiques, budgétaires, humains, et grâce à la révolution qui a été la nôtre depuis 2017, de la façon de travailler des services, avec cette coopération accrue qui a été souhaitée". Laurent Nuñez a par ailleurs indiqué que "neuf attentats imputables aux mouvances ultra" avaient été déjoués sur la même période : "un pour l'ultragauche et huit pour l'ultra-droite". "Il ne faut pas oublier en cette Journée nationale en hommage aux victimes du terrorisme ce type d'actions terroristes"a-t-il dit chez nos confrères.

"La menace islamiste est toujours très élevée"

Le coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme a également rappelé que "la menace islamiste" était "toujours très élevée dans toutes ses composantes, à la fois la menace endogène avec des individus présents sur le territoire, on l'a vu avec les dernières attaques réussies". 

Lire aussi

"Et puis il y a tout ce qu'il se passe à l'extérieur : l'État islamique qui se reconstitue en Syrie, en Irak. Un certain nombre de djihadistes qui ont été en Syrie et en Irak et qui ont pu rentrer dans leur pays, les Balkans, le Maghreb et qui constituent potentiellement des menaces de projections", a ajouté Laurent Nuñez. "Cette menace est toujours très élevée, les services d renseignement sont très attentifs, très déterminés. Cette détermination et cet engagement, c'est ce que nous devons aux victimes", a-t-il insisté.


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info