Paul Pogba victime de "tentatives d'extorsion"

Pogba : une affaire de famille en dix actes

La rédaction de TF1info
Publié le 23 septembre 2022 à 19h05
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le conflit opposant les frères Mathias et Paul a éclaté au grand jour fin août.
Elle avait débuté en réalité depuis plusieurs mois déjà, en mars précisément et, depuis, elle a connu de multiples rebondissements. Le dernier en date étant la diffusion "automatique" d'une série de tweets par le compte de Mathias, alors que ce dernier est incarcéré. Retour sur ce dossier rocambolesque.

C'est un feuilleton qui va bien au-delà du football. Alors que Mathias Pogba dort en prison depuis le 17 septembre, l'ancien joueur de Tours  et de l'AS Belfort, aujourd'hui âgé de 32 ans, a publié ce 23 septembre de nouvelles vidéos dans le conflit qui l'oppose à son frère Paul. 

Depuis près d'un mois, le monde suit ces péripéties rocambolesques de près et les enquêteurs sont à l'œuvre pour tenter d'éclaircir ce match qui est tout sauf amical entre l'aîné et le milieu de terrain de la Juventus FC de trois ans son cadet. Retour sur les différentes étapes de ce dossier.

ACTE I – Vidéo TikTok, Mbappé et Marabout

C'est le samedi 27 août que l'affaire Pogba a éclaté au grand jour avec l'arrivée, sur le réseau social TikTok, d'une vidéo traduite en quatre langues sur laquelle apparaît Mathias Pogba. Ce dernier promet alors des révélations sur son cadet. Selon lui, tout le monde a "le droit de savoir certaines choses afin de décider en toute connaissance de cause s'il (Paul Pogba) mérite vraiment l'admiration, le respect et l'amour du public" et "s'il mérite sa place dans l'Équipe de France et l'honneur de jouer la Coupe du monde".

 Le teaser ne s'arrête pas là : "Je vous parlerai aussi de choses très importantes à propos de Kylian Mbappé, la star du football mondial" ajoute Mathias Pogba avant de conclure : "Tout ça risque d'être explosif et de faire grand bruit".  Des promesses qui ont de quoi appâter les amateurs de football et plus encore.... 

ACTE II –"La Pioche" dénonce des tentatives d'extorsion de fonds

Dès le lendemain, le milieu de terrain de la Juventus FC répond à son aîné via un communiqué de ses avocats. "Les déclarations récentes de Mathias Pogba sur les réseaux sociaux ne sont malheureusement pas une surprise. Elles s'ajoutent à des menaces et des tentatives d'extorsion en bande organisée contre Paul Pogba", indique le document signé par ses avocats et par son agente Rafaela Pimenta. 

"Les autorités compétentes en Italie et en France ont été saisies il y a un mois et il n'y aura plus d'autres commentaires par rapport à l'enquête en cours", poursuivent les représentants de Paul Pogba.

ACTE III – Mathias Pogba enfonce le clou

Mathias Pogba ne tarde pas à réagir. Quelques heures plus tard, sur Twitter, il écrit : "Paul, tu voulais vraiment me faire taire, quitte à mentir et m'envoyer en prison". "Tu m'as laissé dans le trou en fuyant et tu veux faire l'innocent, ajoute-t-il, quand tout sera dit, les gens verront qu'il n'y a pas plus lâche, plus traître et plus hypocrite que toi sur cette terre."

"J'espère que vous ne vous ferez pas avoir par une tentative de manipulation des médias et des autorités. Quand on est célèbre, le monde est avec vous, les autorités écoutent plus attentivement. Mais ça ne vous met pas au-dessus de la justice, les policiers ne sont pas vos larbins !", lance-t-il. 

Il s'adresse aussi à Kylian Mbappé, partenaire de Paul Pogba en équipe de France. "Kylian, à présent, tu comprends ? Je n'ai rien de négatif contre toi, mes dires sont pour ton bien, tout est vrai et avéré, le marabout est connu !". 

ACTE IV – La justice s'en mêle

Dans un communiqué le lundi 29 août, Laure Beccuau, procureur de la République, confirme avoir ouvert une enquête des chefs d'"extorsion et tentative d’extorsion" à la suite d’une plainte déposée par Paul Pogba le 16 juillet 2022 à Turin et après que la justice italienne a transmis le dossier à la France. 

Selon les informations de TF1, le champion du monde, qui était interrogé la semaine suivante par les enquêteurs de l’office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO), affirme que le chantage avait démarré fin mars. Il explique s'être rendu à Roissy-en-Brie dans le quartier de son enfance pour voir ses proches et sa famille. Là, il dit avoir croisé plusieurs amis d’enfance qui lui ont donné rendez-vous un peu plus tard dans une maison en banlieue parisienne. 

Sur place, le milieu de terrain de la Juventus FC raconte avoir vu des visages familiers, mais aussi deux hommes encagoulés et armés. Dans ce groupe constitué de moins d’une dizaine de personnes, il assure en avoir reconnu certains. Les malfaiteurs lui auraient alors réclamé 13 millions d’euros pour un contrat de sécurité non honoré depuis 13 ans. Ils lui reprochent également, selon Franceinfo, de ne pas les avoir aidés financièrement depuis qu'il est devenu joueur professionnel. 

"La Pioche" précise aux enquêteurs avoir revu ce groupe à plusieurs reprises en France à Paris, en Angleterre à Manchester et en Italie à Turin. Il a notamment évoqué un épisode particulier à Manchester, quand il a hébergé l’un de ses amis d’enfance, avant de découvrir que ce dernier lui avait dérobé sa carte bleue afin de lui voler 200.000 euros sur son compte bancaire.

ACTE V - Les investigations confiées à deux juges d'instruction

Le vendredi 2 septembre, les investigations sont confiées à deux juges d'instruction du tribunal judiciaire de Paris. "A l'issue des premières investigations, le parquet de Paris a ouvert ce jour une information judiciaire contre X des chefs d'extorsion avec arme en bande organisée, enlèvement ou séquestration avec libération avant le 7e jour en bande organisée pour préparer ou faciliter la commission d'un crime ou d'un délit et participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre un crime", annonce la procureure de la République de Paris dans un communiqué.

ACTE VI - Kylian Mbappé réagit pour la première fois

Face aux enquêteurs, Paul Pogba a déclaré que "ses maîtres chanteurs voulaient le discréditer en diffusant des messages dans lesquels il aurait demandé à un marabout de son entourage familial de jeter un sort" à Kylian Mbappé, ce qu'il dément. 

Le lundi 5 septembre, l'attaquant du PSG réagit pour la première fois à cette affaire, à la veille du match de Ligue des champions contre la Juventus Turin. "C'est sa parole contre celle de son frère (Mathias), je vais faire confiance à sa parole, dans l'intérêt de l'équipe de France (...) Je vais voir comment se passe, mais je suis assez détaché de tout ça".

Interrogé pour savoir si cette affaire pouvait détériorer ses rapports avec Paul Pogba, Mbappé répond : "Non. À ce jour, je préfère faire confiance à la parole d'un coéquipier, il m'a appelé et m'a donné sa version des faits." Une façon de désamorcer une situation qui pourrait être tendue au sein de l'équipe de France. 

ACTE VII - Mathias Pogba se dit "totalement étranger" aux extorsions

Le 9 septembre, Mathias Pogba réagit aux accusations d'extorsions dénoncées par son frère, lui aussi par le biais de son avocat. "Compte tenu de l'évolution de l'affaire et de son retentissement médiatique, Mathias Pogba tient à indiquer avec force qu'il est totalement étranger à toute manœuvre d'extorsion à l'égard de son frère, Paul Pogba", écrit dans un communiqué son avocat Me Richard Arbib.

"Il est clair que les difficultés éprouvées par la famille Pogba sont la résultante de menaces extérieures dont la justice, désormais saisie, prendra la mesure", ajoute-t-il. "Mathias Pogba, qui aspire plus que tout à apaiser la situation avec son frère, réservera dorénavant sa parole aux juges d'instruction en charge de ce dossier, le cas échéant", poursuit Me Arbib.

À ce moment-là, On aurait pu penser que la hache de guerre était enterrée. 

ACTE VIII –Mathias Pogba et quatre autres personnes en garde à vue

Si l'heure semble être à l'apaisement entre les parties, les enquêteurs, eux, poursuivent leurs recherches. Moins de trois semaines après que l'affaire a été révélée, Mathias Pogba et quatre autres personnes sont placées en garde à vue. L'une d'entre elle l'a été dès le mardi et trois des personnes placées sous la mesure sont des amis ou des proches de Mathias Pogba. "Il s'est présenté aux services de police afin d'être entendu, précise alors son avocat, Me Yassine Bouzrou. Il conteste fermement toute participation aux faits de séquestration et d'extorsion avec arme dont son frère Paul Pogba aurait été victime".

ACTE IX – Mathias Pogba et quatre hommes mis en examen

Trois jours plus tard, le 17 septembre, les cinq gardés à vue sont mis en examen. Mathias Pogba est mis en examen pour "extorsion en bande organisée" et "participation à une association de malfaiteurs criminelle". Il est aussi placé sous le statut
- plus favorable - de témoin assisté pour les faits de séquestration dans la nuit du 19 au 20 mars. Il a été placé en détention provisoire. Me Yassine Bouzrou, son avocat, a tout de suite fait savoir son intention de contester cette décision. "La justice constate que l'infraction la plus grave reprochée (la séquestration) ne concerne pas mon client, et malheureusement, on a une décision qui va à l'encontre d'un dossier", souligne l'avocat. "Il s'agit d'un individu qui n'a jamais fait parler de lui, qui a un casier judiciaire vierge, qui n'est pas un voyou, qui est présumé innocent", rappelle-t-il également à cette occasion. 

Les quatre autres suspects, des proches des frères Pogba âgés de 27 à 36 ans, sont mis en examen notamment pour extorsion avec arme, séquestration en bande organisée et association de malfaiteurs criminelle. Tous sont placés en détention provisoire le 18 septembre, le dernier, deux jours plus tard. Parmi eux certains sont déjà défavorablement connus des services de police et de justice. Le plus âgé, l'homme de 36 ans, a déjà été condamné pour tentative d'homicide.

ACTE X – Les nouvelles vidéos de Mathias Pogba en prison

Alors que Mathias Pogba dort en prison, son compte Twitter s'active à nouveau. Très tôt le matin, grâce à un "bot" agissant automatiquement, il publie 26 nouvelles vidéos. Elles ont été enregistrées et leur publication a été programmée dans le cas de figure où il ne serait "plus en liberté". Là encore, il multiplie les accusations à l'égard son frère, dénonçant tour à tour des mensonges concernant sa religion et son entourage, ou son recours à la sorcellerie, notamment contre ses coéquipiers. Il affirme par ailleurs que les plaintes qui le visent sont "calomnieuses" et destinées à le "faire taire"

Mathias Pogba traite notamment dans ces séquences son frère de "petit prince pourri gâté, égoïste, hypocrite et imbu de sa personne" et de "malfaisant". Il accuse aussi "La Pioche"  de mentir sur sa religion, "pour se faire bien voir et gagner le soutien du monde musulman". Ces propos sont accompagnés d'une lettre, adressée à Paul Pogba, et qui reprend les mêmes accusations.

L'affaire n'en restera pas là, car dans sa dernière apparition matinale, Mathias Pogba annonce déjà de prochaines vidéos, à moins de deux mois du début de la Coupe du monde au Qatar et alors que Paul Pogba s'est lancé dans une course contre-la-montre depuis qu'il s'est fait opérer du genou droit.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info