Pétain "sauveur" de juifs : la Cour de cassation annule la relaxe d'Éric Zemmour, qui sera rejugé

par F.S.
Publié le 5 septembre 2023 à 14h59

Source : Sujet TF1 Info

La Cour de cassation a annulé ce mardi la relaxe d'Éric Zemmour.
En 2019, il avait assuré que le maréchal Pétain avait "sauvé" des juifs de France.
L'ancien candidat est poursuivi pour "contestation de crime contre l'humanité".

Il devra à nouveau être jugé. Ce mardi 5 septembre, la Cour de cassation a annulé la relaxe d'Éric Zemmour, poursuivi pour "contestation de crime contre l'humanité" pour ses propos sur le maréchal Pétain. La plus haute juridiction de l'ordre judiciaire français ordonne donc un nouveau procès devant la Cour d'appel. 

Ses propos "peuvent constituer un délit"

Le 14 octobre 2019, celui qui était alors chroniqueur vedette sur CNews avait soutenu que Philippe Pétain avait "sauvé" des juifs français durant la Seconde Guerre mondiale. Une position assumée lors du procès en première instance, intenté par plusieurs associations qui s'étaient constituées parties civiles. L'ancien candidat à la présidentielle s'était défendu de toute contestation de crime contre l'humanité, arguant que le débat sur le rôle du régime de Vichy envers les citoyens juifs français devait être tranché par les historiens et non par la justice.

Le chef du mouvement Reconquête! avait été relaxé en première instance, mais le parquet et les parties civiles avaient fait appel. Un procès au cours duquel l'avocat général avait réclamé une peine de 100 jours-amendes à 100 euros, soit une peine de 10.000 euros d'amende, à l'encontre d'Éric Zemmour. Il avait à nouveau été relaxé. Une décision que vient d'annuler la Cour de cassation. 

Dans son communiqué, la juridiction la plus élevée de l'ordre judiciaire français déclare en effet que "contrairement à ce que la cour d'appel a retenu", les propos reprochés au polémiste peuvent "constituer un délit même s'ils portent sur une personnalité qui n'a pas été condamnée pour crime contre l'humanité". Pour rappel, les sorties controversées d'Éric Zemmour lui ont déjà valu une quinzaine de poursuites en justice, notamment pour injure raciale, provocation à la haine ou contestation de crime contre l'humanité.


F.S.

Tout
TF1 Info