Meurtre d'Alexia : Jonathann Daval condamné

L'affaire Daval adaptée en série : "Mon fils n’est pas une bête de foire ", fustige la mère de Jonathann

Maxence GEVIN
Publié le 11 novembre 2021 à 17h06, mis à jour le 12 novembre 2021 à 7h25
JT Perso

Source : TF1 Info

INDIGNATION - Une série télévisée retraçant le meurtre d'Alexia Daval par son mari Jonathann va être produite prochainement. Une initiative que dénonce la mère du meurtier, condamné en novembre 2020 à 25 ans de prison.

La colère d'une mère. À peine publié à la fin du mois d’octobre, le livre "Alexia, notre fille" coécrit par les parents d’Alexia Daval - tuée en 2017 par son mari Jonathann - va être adapté en série, a annoncé mardi Gaumont. Les six épisodes d'une cinquantaine de minutes retraceront le parcours d'Alexia Daval, de sa rencontre avec Jonathann à l'âge de 16 ans jusqu'à sa mort, 13 ans plus tard. Ils s'attarderont également sur les trois années d’épreuves vécues par les parents après le féminicide de leur fille.

"C'est indécent [...] il faut laisser les gens en paix"

Néanmoins, cette annonce a suscité la colère de Martine Henry, la mère de Jonathann Daval. "Je ne suis pas d’accord avec cette histoire de film, et Jonathann n’est pas d’accord non plus. Je voudrais que tout ça, ça s’arrête… On en a marre. Jonathann a été jugé, il va faire sa peine, qu’on le laisse en paix. C’est honteux, c’est indécent. Vraiment, il faut laisser les gens en paix, et les morts aussi…", s'emporte-t-elle dans un entretien accordé à l'Est Républicain. "Il ne veut plus qu'on parle de lui, il veut être tranquille. Mon fils n'est pas une bête de foire", martèle-t-elle chez nos confrères. 

À l'instar du meurtre du petit Grégory, qui a récemment été retracé à travers la fiction baptisée "Une affaire française" sur TF1, l'affaire Daval va donc prochainement être adaptée sur le grand écran. Une création qui s’inscrit dans la tendance récente des histoires vraies portées à l’écran, un phénomène largement entretenu par les plateformes de streaming. "On ne veut pas interdire de faire un film, qu’ils parlent de leur fille [Alexia, nldr] dans le bon sens, oui, mais sans parler de Jonathann ni du procès", lance encore Martine Henry qui estime que l'exposition médiatique de son fils devient "dangereuse" pour lui. 

Lire aussi

À l'heure actuelle, Jonathann Daval purge sa peine de 25 ans de réclusion criminelle à la maison centrale d’Ensisheim, en Alsace. Toutefois, certains détails financiers liés à l'affaire restent encore à régler, à commencer par la question de l'indemnisation des parents d'Alexia.


Maxence GEVIN

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info