Meurtre d'Alexia : Jonathann Daval condamné

Jonathann Daval "s'entend bien" avec le tueur en série Guy Georges, selon sa mère

Publié le 18 novembre 2022 à 11h36
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Sept à huit

Martine Henry, maman de Jonathann Daval, a déclaré jeudi sur RTL que son fils avait de bonnes relations avec Guy Georges.
Après trois ans à l'isolement, il a quitté en 2021 la maison d'arrêt de Dijon.
Il est transféré dans un établissement central où se trouvent de nombreux criminels.

C'est à l'occasion de la publication de son livre, Moi, maman de Jonathann, qu'elle a fait cette déclaration. Invitée sur RTL, jeudi 17 novembre, à présenter son ouvrage, Martine Henry, maman du meurtrier et ex-époux d'Alexia Daval, a expliqué à l'antenne que son fils en maison d'arrêt s'était fait des camarades... et pas n'importe lesquels. 

En 2021, après trois ans à l'isolement, Jonathann Daval a en effet quitté la maison d'arrêt de Dijon et a été transféré à la maison centrale d’Ensisheim, où se trouvent de nombreux criminels, parmi lesquels Francis Heaulme, Patrice Alègre ou encore Nordahl Lelandais.

L'un des détenus avec qui il entretiendrait de bonnes relations est un tueur en série bien connu et condamné le 5 avril 2001 pour sept meurtres, à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de vingt-deux ans.  "Il s'entend très bien avec Guy Georges. Je ne m'attendais pas à ça", a confessé Martine Henry chez nos confrères

La mère de Jonathann Daval a reconnu que Guy Georges avait "fait des choses très horribles", puis ajouté que ce dernier venait leur dire "bonjour" à elle et son époux quand ils allaient voir leur fils. Au sujet du tueur en série, Martine Henry déclare :"Il est très gentil, très poli. Il a sûrement changé en prison parce qu'ils changent tous en prison, ils se calment".

"Je ne peux renier mon enfant, même si c'est un criminel"

En novembre 2020, Jonathann Daval a été condamné à 25 ans de réclusion criminelle par la Cour d'assises de la Haute-Saône pour le meurtre de sa femme Alexia, en octobre 2017. La cour d'assises de Haute-Saône l'a condamné à verser environ 160.000 euros de dommages et intérêts aux proches de la victime. Il avait fait appel de cette deuxième condamnation mais celle-ci a été confirmée en juin 2022 par la cour d'appel de Besançon.

Sa famille continue de le voir régulièrement, "tous les 15 jours, selon Martine Henry. C'est une routine, c'est notre nouvelle vie. J'ai besoin de le voir et lui a besoin de nous voir", confie-t-elle à RTL. Et d'ajouter : "Je serai toujours présente pour Jonathann. Je ne peux pas renier mon enfant, même si c'est un criminel".


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info