Vendredi 20 octobre, un bébé en vie a été découvert dans un conteneur à poubelles à Rennes.
Sa mère, âgée de 17 ans, a été mise en examen pour "tentative de meurtre" et placée en détention provisoire samedi soir, d’après le parquet.

Durant la garde à vue, la jeune mère a reconnu les faits. Plus d’une semaine après la découverte d’un nouveau-né toujours en vie dans une poubelle à Rennes, sa mère, mineure et âgée de 17 ans, a été mise en examen pour "tentative de meurtre" et placée en détention provisoire ce samedi soir, a appris l’AFP auprès du parquet. 

Plus précisément, le procureur de la République Philippe Astruc a indiqué que l’adolescente, née en 2006 et inconnue de la justice, a été "mise en examen par le magistrat instructeur sous la qualification de tentative de meurtre et a été placée par ce dernier" initialement "sous contrôle judiciaire"

Mais le parquet, qui avait requis le placement en détention provisoire de la jeune femme, "a fait usage des dispositions de l’article 137-4 du code de procédure pénale pour provoquer un débat sur ses réquisitions devant le juge des libertés et de la détention, qui a décidé de la placer en détention provisoire ce (samedi) soir", a encore détaillé le magistrat. 

"L’information judiciaire qui s’ouvre permettra notamment de préciser le contexte de ces faits et la personnalité de la jeune femme mise en examen", a ajouté Philippe Astruc.

L'avocate de la jeune femme a pour sa part annoncé qu'elle allait faire appel de cette décision de placement en détention. "Nous interjetterons appel dans les prochains jours de cette décision afin d’obtenir que cette dernière (la mère de l'enfant, NDLR) soit prise en charge dans un lieu qui lui permettra un suivi médico-psychologique et un encadrement effectif, ce que ne pourra objectivement pas lui apporter la prison", a écrit Me Amina Saadaoui dans un communiqué publié samedi soir.

Aveux de la mère en garde à vue

Les parents du nouveau-né sont tous deux nés à Mayotte. Jeudi 26 octobre, la jeune femme et le père présumé, né en 1999, avaient tous deux été placés en garde à vue. L’homme, qui avait connaissance de la grossesse et qui a expliqué avoir eu des relations sexuelles au cours de l’année 2023 avec la jeune femme, a vu sa garde à vue levée "sans poursuites" vendredi soir, comme l’a indiqué le procureur plus tôt dans la journée.

Si le père est ressorti libre, la mère a quant à elle avoué avoir déposé le bébé dans la poubelle. En effet, la jeune femme "a reconnu qu’après avoir accouché dans sa chambre, elle avait mis le bébé dans un sac en plastique puis dans un sac-poubelle qu’elle avait ensuite mis dans le container-poubelle à proximité de son domicile", a rapporté Philippe Astruc. La lycéenne a "précisé lors de ses auditions qu’elle savait qu’elle était enceinte depuis plusieurs mois", a-t-il ajouté. 

Le nourrisson avait été découvert en vie quelques heures après sa naissance, vendredi 20 octobre, dans un conteneur à poubelles du quartier Sarah-Bernhardt à Rennes. "Une fracture au niveau du crâne, dont l’origine ne peut être établie à ce jour", a été détectée sur le bébé, avait spécifié le procureur le lendemain. Le petit garçon pesait 3,370 kg, et mesurait environ 50 cm quand il a été trouvé. Le nouveau-né a été confié au conseil départemental d'Ille-et-Vilaine.


L.H avec AFP

Tout
TF1 Info