Une bouteille contenant de l'acide a explosé jeudi dans le lycée Douanier Rousseau à Laval (Mayenne), sans faire de blessé.
Une enquête a été ouverte par le parquet après ces faits.
Vendredi, un lycéen s'est rendu au commissariat et a reconnu être à l'origine de cet acte.

Il n'avait pas mesuré les conséquences éventuelles de son geste, selon ses dires. Vendredi, un élève de 19 ans scolarisé au collège Douanier Rousseau à Laval s'est rendu au commissariat pour avouer être à l'origine de la confection d'une bombe artisanale à l'aide d'une bouteille et d'acide qui a explosé la veille dans son établissement. 

"Placé en garde à vue, le lycéen a intégralement reconnu les faits qui lui étaient reprochés et a indiqué les regretter. Il a expliqué avoir voulu reproduire une expérience vue sur internet sans mesurer les conséquences de son acte", détaille dans un communiqué la procureure de la République de Laval, Anne-Lyse Jarthon. 

Déféré et condamné

L'explosion est intervenue jeudi à 9h15 dans un couloir du lycée. Elle a provoqué des dégradations "légères" et aucun blessé direct. Trois personnes ont été prises en charge par les secours et conduites à l’hôpital de Laval pour contrôle : l’une qui a été incommodée par les fumées liées à l’explosion et les deux autres qui ont connu un état de stress suite à ces faits.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Laval "du chef de dégradation par un moyen dangereux pour les personnes". À l'issue de sa garde à vue, le mise en cause a été déféré au tribunal pour une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CPRC). Il a été condamné à une peine de six mois d’emprisonnement assortis d’un sursis simple, une peine de stage de citoyenneté, une amende et une interdiction de détenir ou porter une arme pendant 2 ans. 


A.S

Tout
TF1 Info