Un Breton a été retrouvé mort, lundi, près de la frontière franco-espagnole.
Cet homme, en pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle, avait disparu depuis vendredi.
Originaire du Finistère, il était âgé de 45 ans.

Son corps a été identifié près de la frontière franco-espagnole. Disparu depuis vendredi, le pèlerin français de 45 ans en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne) a finalement été retrouvé mort, a appris le service police-justice de TF1-LCI, confirmant une information du Télégramme. Originaire de Guimiliau (Finistère), un appel à témoins avait été lancé durant le week-end pour tenter de récolter des informations au sujet de cette disparition. "Les autorités espagnoles ont relevé sa présence pour la dernière fois sur la commune de Roncevaux en Espagne, dans la nuit de jeudi à vendredi", précisait ce week-end une source proche du dossier à TF1info.

D'après la presse espagnole, le cadavre de l'homme aurait été découvert dans une "zone escarpée" des Pyrénées, non loin d'un ravin. Il avait pris le train depuis Bayonne pour rejoindre Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées-Atlantiques), d'où il est parti pour commencer son périple à pied. La sœur du défunt a déclaré au Télégramme que son frère avait encore donné de ses nouvelles durant la journée de vendredi. "Il a appelé un ami en lui disant qu’il se sentait très mal, et qu’il était assis dans l’herbe. Il lui demandait d’appeler les secours", a-t-elle ainsi précisé au journal breton.

Les secours français et espagnols ont tous deux participé aux recherches pour retrouver l'homme. Un drone et des équipes cynophiles avaient notamment été mobilisés dans le cadre de cette opération.


T.A.

Tout
TF1 Info