Les saisies de drogue en France ont atteint un niveau "historique" en 2022

par A.B. avec AFP
Publié le 1 mars 2023 à 15h29

Source : JT 20h Semaine

Le ministre de l'Intérieur a annoncé mercredi que les autorités françaises avaient saisi 156,7 tonnes de drogue l'an passé.
Un niveau historique, selon Gérald Darmanin.
"La lutte contre le trafic de drogue est plus que jamais la mère de toutes les batailles", a-t-il martelé lors d'un point presse.

C'est un bilan qualifié "d'historique" par les autorités. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a dévoilé ce mercredi 1er mars les chiffres 2022 des saisies de produits stupéfiants. Lors d'une conférence de presse commune aux côtés des ministres de la Justice, Eric Dupond-Moretti, et des Comptes publics, Gabriel Attal, il a indiqué que les autorités françaises avaient saisi 156,7 tonnes de drogue l'an passé, martelant que "la lutte contre le trafic de drogue est plus que jamais la mère de toutes les batailles". 

Le cannabis et la cocaïne en tête

Dans le détail, en 2022, douaniers, policiers et gendarmes ont saisi 128,6 tonnes de cannabis - dont 87,6 tonnes de résine et 41 tonnes d'herbe. Ce chiffre représente une hausse de +15% - à "aucun niveau comparable", selon Gérald Darmanin - par rapport à l'année précédente. Par ailleurs, 27 tonnes de cocaïne ont été interceptées, en hausse de 5%, un chiffre multiplié par cinq en dix ans.

Plus de la moitié (55%) de la poudre blanche saisie provient des Antilles et de Guyane. Face à ce constat, Gabriel Attal a appelé à tout faire "pour éviter que ce tsunami blanc atteigne nos côtes". Le ministre des Comptes publics, dont dépendent les douanes, a annoncé qu'une saisie de cocaïne "historique" avait été réalisée le 19 février par ses services sur le port du Havre, avec 1,9 tonne de poudre interceptée en quelques jours. Il a affirmé que le gouvernement ne ferait preuve "ni d'angélisme ni de lâcheté" pour lutter contre le trafic de drogue. 

Par ailleurs, 1,4 tonne d'héroïne (+8%) et 273 kg de drogues de synthèse (+21%) ont été saisis en France en 2022. Au total, 80% des drogues interceptées arrivent par voie maritime. Autre phénomène inquiétant : la forte hausse des saisies en Polynésie avec une augmentation de +50% sur un an.

On ne peut pas fumer son petit pétard le samedi soir sans songer à ceux qui subissent les nuisances des trafics et à ceux qui se font tuer
Eric Dupond-Moretti

Face à ces chiffres, le ministre de l'Intérieur s'est engagé à multiplier par trois, d'ici la fin de l'année, les effectifs de l'antenne de l'Office antistupéfiants (Ofast) du Havre (Seine-Maritime), qui est la principale porte d'entrée de la drogue dans l'Hexagone, via les quelque 3 millions de conteneurs qui y transitent chaque année. À l'instar de la politique "100% contrôles" mise en place à l'aéroport de Cayenne en Guyane, d'où partent les "mules" transportant la cocaïne, des contrôles renforcés seront menés également à l'arrivée des vols à Paris, a déclaré Gérald Darmanin, et un scanner "in corpore" sera installé à l'aéroport d'Orly.

Eric Dupond-Moretti a également rappelé que la lutte contre le trafic de drogue était "l'affaire de tous". "Il existe la grande criminalité, mais aussi la consommation : on ne peut pas fumer son petit pétard le samedi soir sans songer à ceux qui subissent les nuisances des trafics et à ceux qui se font tuer", a asséné le ministre de la Justice. L'année dernière, 37.593 condamnations pour des faits de trafic de stupéfiants ont été prononcées, soit une hausse de 10% par rapport à 2019, a souligné le garde des Sceaux.


A.B. avec AFP

Tout
TF1 Info