Loir-et-Cher : une professeure se défenestre en plein cours devant ses élèves

Aurélie Sarrot
Publié le 11 mars 2022 à 16h57, mis à jour le 11 mars 2022 à 19h02
Loir-et-Cher : une professeure se défenestre en plein cours devant ses élèves

Une enseignante du lycée professionnel Sonia-Delaunay de Blois s'est jetée par la fenêtre, ce vendredi.
Elle a commis ce geste alors que des élèves se trouvaient en face d'elle.
Elle a été hospitalisée dans un état grave mais son pronostic vital n'est plus engagé.

Vive émotion ce vendredi 11 mars au lycée professionnel Sonia-Delaunay de Blois (Loir-et-Cher). En début de matinée, une professeure a été hospitalisée dans un état grave après s'être défenestrée du deuxième étage de son établissement alors qu'elle faisait classe à des élèves de Terminale.

L'enseignante d'économie-gestion, âgée de 64 ans était "consciente à l'arrivée des secours" et a été transportée en urgence par le Smur à l'hôpital de Blois, a indiqué l'académie d'Orléans-Tours. La victime est "gravement blessée", ont confirmé les pompiers du Loir-et-Cher. Son pronostic vital, qui était engagé, ne l'est plus. "Elle est opérée au centre hospitalier de Blois des membres inférieurs", informe le procureur de la République de Blois Frédéric Chevallier dans un communiqué ce vendredi en fin d'après-midi.

Une chute de plus de 8 mètres de haut

Selon les premiers éléments de l'enquête et les témoignages recueillis, la professeure a normalement accueilli ce matin ses élèves, une vingtaine, en présence d’une autre collègue, professeure principale de la classe, venue parler aux élèves de leurs stages et des conséquences de la crise sanitaire sur le déroulement de ceux-ci.

"À un moment, la professeure, qui n’intervenait donc pas directement, enfilait son manteau, le fermait, se dirigeait vers une des fenêtres de la classe, rouvrait son manteau, prenait appui sur un radiateur qui se trouvait en dessous de la fenêtre, ouvrait la fenêtre et se jetait dans le vide, détaille le procureur de la République de Blois. Elle ne prononçait aucune parole. Rien n’avait permis aux personnes présentes, sa collègue et les élèves, de prévoir un tel comportement. Dans sa chute, le corps de l’enseignante est d’abord tombé sur le toit d’un préau à une hauteur de 5,75 mètres puis à terre, encore 2,50 mètres plus bas."

"Solitaire, triste, parfois 'blagueuse'".

Selon les témoignages des élèves, l'enseignante est décrite comme "solitaire, triste, parfois 'blagueuse'", " 'de sorte que le fait qu’elle enfile son manteau puis se déplace dans la classe n’a éveillé aucun soupçon particulier sur sa volonté de se jeter dans le vide'."

Cette enseignante sexagénaire vit seule sur la commune de Blois et est ans enfant. "Les vérifications faites auprès de la direction de l’établissement et de l’inspection d’académie ne laissent paraître aucune difficulté particulière de quelle que nature que ce soit chez cette enseignante, dans ses relations avec le corps enseignant avec la direction de l’établissement ou encore avec les élèves" ajoute le parquet de Blois.

Elle n'a pu être entendue pour le moment par les enquêteurs en raison de son état de santé. Les raisons de son geste demeurent donc pour le moment inconnues. 

Une vidéo tournée au moment du drame ?

Une cellule psychologique a été mise en place au sein de l'établissement. Elle devrait rester en place pendant plusieurs jours au moins. 

Par ailleurs, une vidéo de ces faits aurait pu être réalisée. "Des investigations sont menées afin de vérifier cette rumeur et de permettre au parquet de Blois d’engager toute action ou poursuite utile, le cas échéant" fait savoir Frédéric Chevallier. 


Aurélie Sarrot

Tout
TF1 Info