Le surveillant de prison se faisait payer pour faire entrer des colis : il prend 18 mois ferme

par F.R avec AFP
Publié le 11 mars 2023 à 11h49

Source : Sujet TF1 Info

L'homme se faisait payer pour faire entrer des colis à l'intérieur du centre pénitentiaire de La Talaudière.
Le surveillant a été confondu par des écoutes téléphoniques.
Neuf autres personnes, dont des détenus et des membres de leur famille, ont également été condamnées.

Un surveillant du centre pénitentiaire de La Talaudière, dans la Loire, qui monnayait l’introduction de colis dans la prison a été condamné à trois ans de prison, dont la moitié avec sursis, par le tribunal correctionnel de Saint-Étienne, dans la nuit de vendredi à samedi. Dénonçant la "gravité et l’ampleur des faits" commis par ce "représentant de l’autorité publique", le parquet avait requis quatre ans de prison dont deux avec sursis.

L’homme de 39 ans a également été condamné à une interdiction définitive d’exercer dans la fonction publique et à la confiscation de son véhicule. Le prévenu, qui assurait sa défense sans avocat, a reconnu qu’il s’était "laissé entraîner par gentillesse à rentrer des colis", tout en affirmant en avoir retiré des profits moindres que les 20.000 euros évoqués dans le dossier.

9 autres personnes condamnées

Les mises sur écoute opérées en juillet et août 2019 ont révélé la variété du contenu des nombreux sacs que ce surveillant parvenait à faire rentrer dans l’établissement sans être contrôlé par ses collègues : denrées alimentaires, consoles de jeux et téléphones portables, stupéfiants et même une piscine gonflable.

Au terme des deux jours d’audience, neuf autres personnes - des détenus et des membres de leur famille -, poursuivies pour corruption active et infraction à la législation sur les stupéfiants, ont été condamnées à des peines allant jusqu’à 18 mois de prison, pour certaines en partie assorties d’une confusion de peine avec des condamnations antérieures.


F.R avec AFP

Tout
TF1 Info