Manche : un avion de tourisme avec deux personnes à son bord porté disparu

Julien Moreau
Publié le 3 avril 2022 à 17h44
Un bateau est photographié, au large des côtes de Flamanville, dans le nord-ouest de la France, le 28 juin 2017.

Un bateau est photographié, au large des côtes de Flamanville, dans le nord-ouest de la France, le 28 juin 2017.

Source : CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Un avion de tourisme est recherché dans la Manche après avoir disparu des radars dans la matinée du samedi 2 avril.
L’engin est activement recherché par les autorités françaises et anglaises.
Aucun débris n’a été retrouvé pour l’instant.

Un avion de tourisme avec deux personnes à son bord se serait abîmé, samedi 2 avril, dans la Manche. Des recherches sont actuellement en cours, ce dimanche 3 avril, pour retrouver l’appareil, ont déclaré les autorités françaises. L'avion, de type P28, était parti ce samedi de Wellesbourne (centre de l'Angleterre) à destination de la station balnéaire française du Touquet (Pas-de-Calais), a indiqué la préfecture maritime du Pas-de-Calais.

La Marine française impliquée dans les recherches

L'engin, enregistré en Grande-Bretagne, volait avec cinq autres avions de tourisme dans le cadre d'une sortie commune, a précisé la préfecture du Pas-de-Calais. D'importants moyens de recherche français et britannique ont été déployés samedi en vain. La Marine française a mis à disposition des autorités françaises le bateau de sauvetage "Abeille Languedoc".

Sa dernière position connue se trouvait au milieu de la Manche, près de 40 km (21 milles nautiques) au large de Dungeness, dans l'extrême sud-est de l'Angleterre, ont indiqué les garde-côtes britanniques dans un communiqué. Il aurait disparu des radars à 9h02.

Lire aussi

Selon le journal Sunday Telegraph, l'avion appartient à Guy Wakeley, dirigeant dans le secteur financier et instructeur à l'école d'aviation South Warwickshire Flying School. D’après eux, le Piper PA-28 à quatre places a été construit par une entreprise américaine en 1976 et est généralement utilisé pour le transport personnel, comme taxi aérien ou à des fins de formation.  Il est en production depuis 1960, période au cours de laquelle il a été impliqué dans un certain nombre d'accidents très médiatisés.

Les nombreux navires commerciaux présents dans le secteur ont été déroutés pour participer aux recherches, mais aucun débris n'a été trouvé pour le moment, ni aucun témoignage sur la chute de l'avion, a précisé la préfecture maritime à l'AFP.


Julien Moreau

Tout
TF1 Info