Samuel Paty, un an après

Marseille : un couple d'enseignants reçoit des lettres de menaces de mort avec une photo de Samuel Paty

V.F
Publié le 19 octobre 2021 à 8h59
JT Perso

Source : TF1 Info

INTIMIDATION - Le parquet de Marseille a ouvert une enquête après qu'un couple d'enseignants a reçu à son domicile une photo de Samuel Paty, suivie de plusieurs lettres de menaces de mort. La dernière a été envoyée samedi, un an après la mort du professeur d'histoire.

Alors que l'on rendait hommage ce samedi 16 octobre à Samuel Paty, ce professeur d'histoire-géographie, poignardé et décapité en pleine rue, il y a un an, dans les Yvelines, un couple d'enseignants marseillais recevait dans sa boîte aux lettres un nouveau courrier de menaces de mort. Le troisième en quelques semaines. 

Selon nos informations, le premier courrier est arrivé le 8 septembre, avec une photo tirée d’une coupure de presse montrant Samuel Paty. Quatre jours plus tard, une lettre dactylographiée remplie de menaces de mort est reçue par le couple. "Tu vas crever", peut-on notamment lire dans cette missive qui est en cours d'expertise. Enfin, samedi, une nouvelle lettre est déposée le jour anniversaire de la mort de Samuel Paty. 

"A ce stade aucun élément ne permet de relier ces faits à un cours donné par l’un des enseignants", précise le parquet de Marseille. "Une enquête pour menace de mort par écrit sur personne dépositaire de l'autorité publique a été ouverte", ajoute le parquet. Elle a été confiée à la sûreté urbaine de la division sud de la Direction départementale de la Sécurité Publique (DDSP).

"Nous ne laissons rien passer face à ceux qui menacent nos enseignants", a réagi sur Twitter Gérald Darmanin, assurant que les services de police sont "totalement mobilisés" pour retrouver les auteurs.

Lire aussi

Ce n'est pas la première fois que des enseignants reçoivent des menaces de mort. En février dernier, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait proposé une "protection rapprochée" à un professeur de philosophie de Trappes qui avait indiqué faire l'objet "de propos haineux" après avoir défendu Samuel Paty dans une lettre ouverte, dans laquelle il dénonçait "l'absence de stratégie de l'État pour vaincre l'islamisme".


V.F

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info