Meurtre du policier Éric Masson : Ilias Akoudad condamné à 30 ans de prison

Publié le 1 mars 2024 à 16h14

Source : JT 13h Semaine

Ce vendredi, la cour d'assises du Vaucluse a condamné Ilias Akoudad à 30 ans de prison, avec une période de sûreté de 20 ans, pour le meurtre du policier Éric Masson le 5 mai 2021 à Avignon.
La veille, l'avocate générale avait requis la peine maximale encourue pour un homicide volontaire sur un policier, à savoir la perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans.
Ilias Akoudad a également été condamné pour tentative de meurtre sur le collègue d'Éric Masson, alors que les deux policiers participaient à une banale opération de contrôle d'un point de deal.

L'épilogue d'un dossier douloureux pour les proches de la victime. Ce vendredi 1er mars, Ilias Akoudad a été condamné à 30 ans de prison, avec une période de sûreté de 20 ans, pour le meurtre du policier Eric Masson le 5 mai 2021 à Avignon.

La cour a bien retenu la circonstance aggravante de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique, point qui avait occupé une grande partie des débats lors des deux semaines d'audience. Il a également été condamné pour tentative de meurtre sur le collègue d'Eric Masson, alors que les deux policiers participaient à une banale opération de contrôle d'un point de deal.

Ilias Akoudad, qui a avoué en plein procès avoir tué le policier Eric Masson, a demandé "pardon" vendredi, juste avant que la cour d'assises du Vaucluse ne se retire pour statuer sur le meurtre.

Jeudi matin, l'avocate générale, Florence Galtier, avait requis la peine maximale encourue pour un homicide volontaire sur un policier : la perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans, face à la "dangerosité" de l'accusé et pour en "protéger la société". 22 ans, soit l'âge donc d'Ilias Akoudad.

Le 5 mai 2021, vers 18h00, le policier Éric Masson est sur une opération de surveillance d'un point de deal à Avignon. Avec Romain, un collègue, ils sont en civil lorsqu'ils croisent Ilias Akoudad. Petit dealer récidiviste, celui-ci a décroché de l'école à 14 ans et vit avec une mère décrite comme permissive.

"Vous faites quoi les gars, vous charbonnez (vendez de la drogue) ?", lance-t-il aux deux policiers qui viennent de contrôler une toxicomane. Dans ses aveux partiels lundi, après presque trois ans de dénégations, Ilias Akoudad avait finalement reconnu, face à un dossier accablant, avoir tiré sur Éric Masson. Mais, assure-t-il, il l'avait pris pour un dealer. "Je suis un con, j'ai voulu faire mon beau".


Maxime MAGNIER

Tout
TF1 Info