Meurtre de Justine Vayrac : pourquoi l'emploi du temps du suspect intrigue

Publié le 28 octobre 2022 à 18h19

Source : JT 20h Semaine

Lucas L., 21 ans, a été mis en examen jeudi pour le"viol", la "séquestration" et le "meurtre" de Justine Vayrac, 20 ans.
Le corps de la jeune femme, qui avait disparu dans la nuit de samedi à dimanche, a été retrouvé jeudi.
Le planning de Lucas L., avant et après la disparition de Justine Vayrac, a de quoi surprendre.

Un jeune homme brun, souvent tout sourire sur les photos, qui y apparaît tantôt au milieu de ses génisses, tantôt au milieu de ses amis. Menuisier et ouvrier agricole de profession, joueur dans l'équipe de foot de l'AS Beynat, Lucas L. a révélé un tout autre visage ces dernières heures, lui que les enquêteurs soupçonnent d'être le meurtrier de Justine Vayrac.

Jeudi 27 octobre au soir, il a été mis en examen pour meurtre, séquestration et viol sur cette jeune mère de famille âgée de 20 ans. S'il n'avait jusqu'alors jamais été condamné, il avait déjà mis en cause dans une procédure de "destruction par moyen dangereux et dégradation" après avoir incendié un hangar. Il avait, dans le cadre de cette procédure, été mis en examen et placé en détention provisoire jusqu'au 12 avril 2021. 

Jamais toutefois ce passé n'aurait pu laisser présager du crime dont est accusé Lucas L., qui a reconnu avoir tué Justine Vayrac. Aucune des personnes qu'il a vues, entre samedi et jusqu'à son placement en garde à vue, mardi matin à 9h45, ne s'est douté de rien. Retour sur l'agenda surprenant du meurtrier présumé, quelques heures avant le drame et après. 

Il sort le vendredi et le samedi soir

Les vendredis 21 et samedi 22 octobre, Lucas L. est sorti, comme presque tous les jeunes de son âge. Le jeune homme a délaissé ses vaches quelques heures dans le week-end pour faire la fête. Le vendredi soir, ils sont une vingtaine d'amis rassemblés pour célébrer un anniversaire et des diplômes. 

Le lendemain soir, Lucas L. souhaite se rendre à La Charrette, discothèque de Brive (Corrèze) bien connue des jeunes. Il propose à un couple d'amis de l'accompagner mais ce dernier ne veut pas y aller. Lucas L. part en direction de la boîte de nuit. C'est là qu'il croisera la route de Justine Vayrac. 

À 4h, Justine et Théo croisent Lucas L.

Justine Vayrac est elle aussi à La Charrette ce soir-là. Son petit garçon de deux ans est chez son papa - dont elle est séparée - et elle passe la soirée avec des amis. 

À 4h du matin, la jeune femme se sent mal et souhaite prendre l'air. Son ami Théo décide alors de l'accompagner dehors puis de la conduire jusqu'à sa voiture pour qu'elle s'y repose. C'est sur ce trajet qu'ils croisent la route de Lucas L. Théo ne le connaît pas, mais comprend que c'est une connaissance de Justine. 

Les trois discutent, Justine vomit une première fois, selon Théo. Lucas propose alors que s'occuper de la jeune femme, et part alors avec elle en direction de la Saxo grise de celle-ci, garée non loin, de là. Selon Théo, les deux se seraient allongés dans le véhicule pour se reposer. Lui repart dans la discothèque, après avoir pris soin d'enregistrer les coordonnées de Lucas L. pour prendre des nouvelles de son amie. Quand il sortira de la boîte de nuit, un peu plus tard, il constatera que la voiture de Justine est toujours là, mais vide de ses occupants. 

Lucas L. ramène Justine chez lui, à Beynat

Une fois que Théo est reparti à l'intérieur de La Charrette, Lucas L. est lui allé dans son véhicule accompagné de Justine Vayrac et l'a amenée chez lui à Beynat, à une vingtaine de kilomètres de là. 

Au cours de sa garde à vue qui a duré de mardi à jeudi, "il a reconnu avoir tué la victime alors qu'ils se trouvaient tous deux à son domicile et qu'ils venaient d'avoir un rapport sexuel consenti", a expliqué jeudi le procureur de la République de Limoges. Le suspect dit avoir ensuite "donné un coup de poing à Justine Vayrac, sans donner davantage d'explications, ce qui aurait occasionné le décès"

"Il aurait ensuite amené le corps en forêt avec son véhicule, puis serait allé chercher un engin agricole afin de creuser la terre pour y enfouir le corps", a détaillé le magistrat. De retour à son domicile, il aurait tenté d'effacer les traces de sang et brûlé le sac à main de la victime. 

Une autre jeune fille monte dans son véhicule

Dans la nuit de samedi à dimanche, après cet événement, Lucas L. a retrouvé une autre jeune fille et est rentré chez lui avec elle. Le témoignage de cette jeune femme a constitué l'un des éléments clé de l'enquête. Celle-ci a en effet indiqué aux enquêteurs avoir entendu un téléphone dans la voiture de Lucas L. quand elle s'y trouvait. Le suspect a affirmé à sa passagère qu'il s'agissait de son téléphone professionnel, sauf qu'il n'en a jamais possédé.

Un match de foot le dimanche

Enfin, dimanche, quelques heures après les faits, Lucas L. est parti pour Saint-Jal, à une cinquantaine de kilomètres de Beynat, pour assister à un match de foot opposant l'équipe de son club à une autre équipe. Plusieurs personnes ont confirmé sa présence lors de la rencontre. Et personne n'a relevé le moindre comportement étrange.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info