Lucie, 16 ans, introuvable depuis le 4 février : une enquête ouverte pour "disparition inquiétante"

par Y.R. avec le service police-justice de TF1/LCI
Publié le 14 février 2024 à 12h27

Source : Sujet TF1 Info

Une enquête a été ouverte, mercredi 14 février, pour "disparition inquiétante" alors que Lucie Cavare, 16 ans, est introuvable depuis dix jours.
Un appel à témoins a été lancé pour retrouver l'adolescente, partie du domicile familial de Vavincourt, dimanche 4 février, au petit matin.
Ses parents ont reçu un courrier, quatre jours plus tard, dans lequel elle écrivait être "en sécurité".

Elle n'a plus donné signe de vie depuis une dizaine de jours. Le parquet de Bar-le-Duc a ouvert une enquête après la "disparition inquiétante", le 4 février dernier, d'une adolescente de 16 ans prénommée Lucie Cavare, a appris TF1info. Selon un message publié sur Facebook par sa mère, la jeune fille a quitté, vers 5h20, le domicile familial, à Vavincourt, au nord de Barc-le-Duc, dans la Meuse. 

Un appel à témoins a été diffusé, mardi 13 février, sur les réseaux sociaux par la gendarmerie du département. Au moment de sa disparition, l'adolescente aux cheveux longs châtain clair, qui porte un appareil dentaire, était vêtue d'une doudoune à capuche noire, un sweat à capuche rouge avec une fleur brodée sur le torse, un pantalon clair, des baskets Adidas blanches et un sac à dos Eastpack. 

Depuis, des "investigations ont été conduites sous l'autorité du parquet de Verdun puis reprises par le parquet de Bar-le-Duc le 8 février compte tenu du lieu de la disparition", a indiqué Sofian Saboulard, procureur de la République de Bar-le-Duc, confirmant une information du journal L'Est Républicain. L'enquête a été confiée à la brigade de recherches de Commercy, qui a procédé à de "très nombreuses auditions", à des "investigations téléphoniques" et à des visites aux domiciles des membres de "l'entourage familial et amical de Lucie", selon le magistrat. 

L'adolescente a "fugué par le passé"

Selon les premières auditions, Lucie avait "fugué par le passé". Sa mère a évoqué une fugue "quelques jours auparavant", à l'issue de laquelle elle avait "été retrouvée chez un ami""Les investigations se poursuivent avec intensité. Huit officiers de police judiciaire sont mobilisés au quotidien sur ce dossier", a dit le procureur de la République de Bar-le-Duc. "Les auditions se succèdent. Nous élargissons le périmètre d'exploitation des vidéosurveillances. Nous poursuivons les investigations techniques."

Selon le parquet, les parents de Lucie ont été destinataires d'une lettre, reçue le 8 février et oblitérée la veille, qui portait notamment la mention suivante : "Maman c'est Lucie, je vais bien et je suis en sécurité". La mère de l'adolescente a indiqué avoir reconnu l'écriture de sa fille. "Aucun élément n'a été recueilli permettant à ce stade d'accréditer une thèse délictuelle ou criminelle", a conclu le magistrat. "Néanmoins, aucune piste n'est écartée surtout que le temps passe."


Y.R. avec le service police-justice de TF1/LCI

Tout
TF1 Info