Crise des migrants : naufrage meurtrier au large de Calais

Migrants décédés au large de Calais : plainte pour "homicide involontaire" contre le préfet maritime de la Manche

La rédaction LCI avec AFP
Publié le 20 décembre 2021 à 14h08
JT Perso

Source : TF1 Info

JUSTICE - L'association française d'aide aux exilés Utopia 56 a annoncé, ce lundi, avoir saisi le parquet de Paris pour des faits d'"homicide volontaire" et d'"omission de porter secours". Cette décision fait suite au naufrage d'une embarcation au large de Calais, fin novembre.

Trois semaines après le naufrage qui a coûté la vie à 27 migrants au large de Calais, l'association française d'aide aux exilés Utopia 56 a annoncé, ce lundi, avoir porté plainte contre le préfet maritime français de la Manche mais également contre les responsables du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) de Gris-Nez Marc et des secours maritimes anglais.

Cette plainte, déposée vendredi 17 décembre auprès de la procureur de Paris et révélée par Le Monde, vise des faits d'"homicide et de blessures involontaires", "aide à l'entrée et au séjour irréguliers en bande organisée", et "association de malfaiteurs". L'association considère que les personnes ont fait naufrage "en dépit des appels adressés aux services de secours anglais et français", comme l'ont raconté les rescapés ainsi que les proches des personnes décédées. "Aucun secours ne leur aurait été immédiatement apporté", dénoncent les plaignants dans un communiqué.

"Toute la lumière" sur le naufrage

Mi-décembre, la préfecture maritime de la Manche avait exclu qu'un appel des migrants n'ait pas été traité par les secours en mer et se refuse, depuis, à tout nouveau commentaire. "Les conclusions du parquet de Paris établiront les faits", a affirmé une porte-parole à l'AFP.

Les corps de 27 migrants - dix-huit hommes, sept femmes, un adolescent de 16 ans et une enfant de 7 ans, en majorité des Kurdes irakiens - avaient été repêchés le 24 novembre dans la Manche. Deux hommes seulement, un Kurde irakien et un Soudanais, selon le ministère de l'Intérieur, ont pu être secourus. D'après les migrants, les Britanniques et les Français s'étaient alors, renvoyé la balle, prétextant que le bateau se trouvait, pour les premiers, dans les eaux françaises et inversement.

Lire aussi

Utopia 56 souhaite qu'avec cette procédure "toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce naufrage". Et déplore que l'enquête ouverte en France paraisse "se concentrer essentiellement sur le rôle des passeurs", tandis que le Royaume-Uni semble n'avoir lancé aucune investigation.

De janvier au 25 novembre 2021, la préfecture maritime a comptabilisé 1.281 événements liés à des traversées maritimes vers le Royaume-Uni impliquant 33.083 personnes. Les autorités françaises ont secouru 8.284 naufragés.


La rédaction LCI avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info