Le conducteur de la voiture qui avait tué un adolescent de 14 ans à Montpellier après le match France-Maroc le 14 décembre dernier a été mis en examen ce mardi.
Après un passage par l'Espagne, il a été arrêté dans la matinée près de Perpignan.
Une enquête avait été ouverte du chef de "violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner".

Arrêté près de deux semaines après le drame. William C., le conducteur suspecté d'avoir fauché mortellement un adolescent de 14 ans à Montpellier (Hérault) lors des célébrations de la demi-finale du Mondial entre la France et le Maroc le 14 décembre, a été interpellé ce mardi 27 décembre près de Perpignan (Pyrénées-Orientales), a annoncé le parquet de Montpellier. 

Présenté à un juge, il a été mis en examen en fin de journée des chefs de violences volontaires avec arme ayant entrainé la mort sans intention de la donner et violences volontaires avec arme ayant entrainé une incapacité totale de travail supérieure à 8 jours. Il a été placé en détention provisoire. 

Fuite en Espagne ?

Âgé de 20 ans, déjà connu pour des faits de défaut de permis de conduire et défaut d’assurance, l'homme avait quitté la France pour l'Espagne et serait revenu dans la nuit avant son interpellation à Saint-Estève. Selon ses avocats, qui affirment qu'il n'a "jamais délibérément voulu ôter la vie" ni cherché à fuir, c'est pour "préserver son intégrité physique" et "apaiser les tensions" qu'il avait traversé la frontière.  

"Il n’est pas à exclure que cet individu ait pris la fuite à l’étranger", indiquait Laurent Fekkar, procureur de la République adjoint de Montpellier, le 21 décembre. Le suspect avait abandonné son véhicule après avoir heurté la jeune victime dans le quartier de la Paillade, mercredi 14 décembre. Une personne avait été placée en garde à vue le 16 décembre avant d'être remise en liberté "sans qu'aucune charge ne soit retenue à son encontre en l'état"


Marius BOCQUET

Tout
TF1 Info