Mort de Thomas à Crépol : 11 nouvelles interpellations ce lundi

par A.S avec Raphaël Maillochon
Publié le 11 mars 2024 à 11h13, mis à jour le 11 mars 2024 à 14h38

Source : JT 20h Semaine

Thomas est mort dans la nuit du 18 au 19 novembre à Crépol (Drôme).
Le rugbyman de 16 ans a été tué lors de la fête du village.
Alors que l’auteur des coups de couteaux n'a pas été identifié, les gendarmes ont interpellé plusieurs individus ce lundi.

Quatre mois après le drame, les forces de l'ordre ont de nouvelles pistes. Ce lundi matin, les gendarmes de la section de recherches de Grenoble ont interpellé onze personnes dans le cadre du meurtre de Thomas, 16 ans, dans la nuit du 18 au 19 novembre 2023 à Crépol (Drôme) lors d'une fête de village, a appris TF1-LCI de sources proches du dossier, confirmant une information du Parisien

Selon nos informations, les interpellations ont eu lieu à Romans-sur-Isère et aux alentours. Figurent parmi les suspects dix majeurs et un mineur présents au moment de la soirée. Tous sont Français et connus pour des petits délits. Certains sont originaires du quartier de la Monnaie. Des vêtements, des téléphones portables et des trois couteaux (dont le lien avec les faits n'est pas établi à ce stade) ont été saisis.

Les juges d'instruction, dans le cadre d'une commission rogatoire, souhaitent entendre tous les acteurs afin de déterminer qui est impliqué et à quel degré. Ce sera l'enjeu des gardes à vue qui sont en cours. 

Le bal avait viré au cauchemar

Dans la nuit du 18 au 19 novembre dernier, une rixe avait éclaté après l'irruption d'une dizaine de trouble-fêtes, qui avaient tenté au milieu de la nuit de pénétrer dans la salle communale de Crépol où se tenait un bal. Ces derniers avaient été bloqués par un vigile qu'ils ont blessé à la main, puis avaient affronté, à l'extérieur du bâtiment, des invités de la soirée.

Mortellement blessé par un coup de couteau pendant la bagarre, le jeune Thomas avait rendu son dernier souffle alors que les secours l'emmenaient vers un hôpital de Lyon.

Outre le décès de ce jeune rugbyman, la rixe avait fait huit blessés dont deux jeunes de 28 et 23 ans, hospitalisés en urgence absolue. Le plus âgé des deux avait reçu plusieurs coups de couteau, notamment dans le dos, "au niveau du thorax", selon le parquet de Valence.

Plusieurs personnes déjà mises en examen

Une semaine après le drame, neuf jeunes avaient été mis en examen pour différents chefs dont "meurtre en bande organisée", "tentatives de meurtre" ou "violences volontaires commises en réunion".

"À ce stade, l'élucidation des faits commis à Crépol n'est pas achevée", avait ajouté le procureur de la République à Valence, Laurent de Caigny, dans un communiqué, en se refusant à tout détail sur les identités des suspects et les charges retenues contre chacun, "pour des raisons évidentes de protection" des personnes et de l'enquête. Parmi les mis en examen, trois sont des mineurs. 


A.S avec Raphaël Maillochon

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info